( 6 août, 2017 )

Le pacte de Katelyn

Katelyn Carte du PJSalut les étoiles! youhou! un résumé Kingmaker… ça faisait un bail… presque un mois dit donc.

Nous avons terminé la soirée sans plus d’anicroche. Le lendemain de celle ci Katelyn nous a dit vouloir aller à la bibliothèque de la ville. L’accueil fut plutôt agréable et comme cela fait déjà des jours que je passe mes nuits à potasser les mêmes ouvrages, du neuf était bienvenu. Katelyn quand à elle continuais de chercher sur son mystérieux résurrecteur. Il y eu un incident léger, Katelyn s’est endormie sur ses livres les déformants et le recouvrant d’un peu de bave… surement le cumul du stress tant des rencontre politiques que féerique me disait je. mais je me trompais et je n’allais pas tarder à comprendre pourquoi. Le lendemain, comme nous n’avions rien de prévu particulièrement j’ai émis le souhait de retourner à la bibliothèque et nous nous sommes donc séparé en deux équipes. Pour éviter qu’il n’y ai un assaut lorsque nous sommes séparer ou plutot pour pouvoir réagir rapidement j’ai coutume de placer un sort de rapport sur Katelyn et Canan. Et alors que le sort touchait vers sa fin j’ai ressenti que Katelyn avait un problème… elle était globalement plus affaiblie. Nous avons accouru d’autant plus vite que Canan s’était entaillée la main… un code entre nous pour dire « Ramène ton cul fissa on a besoin d’aide. ». En arrivant on a put constater qu’elle était très affaibli sur tout les points… moins forte, agile, réfléchie… sociale… Nous avons mené notre enquête auprès d’elle en la pressant de question et nous avons enfin réussi a savoir une chose qu’elle nous cachait depuis sa résurrection : Son « bienfaiteur » exigeait d’elle un sacrifice. Elle souhaitait faire du Viflin sa victime… mais comment sacrifier une chose même un ennemis à une puissance dont le pouvoir même semblait d’extirper au cycle de la vie? C’est une chose à laquelle je ne puis me résoudre. Comment à elle put attirer l’attention d’une telle créature? J’espère qu’il ne s’agit de d’une conséquence cachée de ma malédiction… si cela devait s’avérer être le cas je devrait surement partir pour trouver être loin de toute personnes… ou pire… Toujours est il qu’elle est sous l’influence d’un sort de quête qui l’oblige à tuer une créature… et un lapin de fera pas l’affaire… il faut une créature que ai la valeur de Katelyn… c’est beaucoup trop… nous n’avons pas de solution dans l’immédiat.
Dans un autre registre la dirigeante Sarona Lebeda nous a contacté de manière caché pour que nous investiguions du coté de Varnhold car elle à perdu tout contact avec eux… nous nous sommes engagé à nous y intéresser quand nous aurons le temps de nous y consacrer. Et cela semble ne pas être pour tout de suite.

( 7 juillet, 2017 )

Les réceptions sont connues pour le bon gout du maitre de maison…

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! Je reprend le résumé de kingmaker. J’en profiterais pour caler une carte de PNJ au passage. Je ne vais pas trop aborder les PNJs n’ayant pour le moment pas un avis très marqué sur eux.

Nous avons reçu deux invitations. L’une allait de soi, c’était pour la réception prévu par le régent… on était venu à la Nouvelle Stetven pour ça. L’autre était une invitation à rencontrer les représentants de la famille Lébéda.
Notre rencontre avec les Lébédas s’est assez bien déroulé et des accord futures sont possible suivant le comment nous allons nous dévelloper.
De mon point de vu la représentante de la famille, Sarrona Lébéda, protège trop son futur seigneur… au point que celui ci ne semble que rêver d’aventure tout en sachant cette option comme impossible. Ayant vécu la dominance étouffante de mon père je ne peut que trouver sympathique ce jeune homme. Mais j’avais la chance d’être le deuxième sur l’héritage de titre alors que lui est d’office le prochain seigneur des terres Lébéda… j’avais des facilité pour me soustraire à l’autorité familiale.
Dans un autre registre nous avons aussi découvert puis rencontré le maitre d’arme du jeune Lander Lébéda, une femme ayant hérité du savoir et de l’esprit des Aldoris… Alors pour l’image de l’école j’espère qu’elle n’est pas une représentante typique… car nous avons plus eu affaire à une mercenaire qu’à la noble manieuse d’arme dont Ceo semblait s’être fait l’image.
Nous sommes ensuite allé à la réception où tout les grands seigneurs à l’exeption notable du seigneur Lodovska étaient réuni. Meiyoto fit ses ronds de jambes à toutes les familles et offris officiellement au régent un cadeau : Un arc issue des trésors de nos aventures. Il semble que nous fûmes les seuls a faire ce genre de cadeau. Lors de cette soirée j’ai pu voir ma sœur sans armure et en tenu de soirée… un tenu à la garçonne mais quand même. Elle était rayonnante.

Carte de PNJ Sarrona Lebeda

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 15 juin, 2017 )

Les désillusions de l’idéaliste

Sgothan MedvyedSalut les étoiles!  Alors petit bémol aujourd’hui. J’ignore les raisons exacts mais j’ai pas trop le mood… Mais je doit résumer l’épisode de ma dernière partie pour ne pas en oublier les grandes lignes… (plus je joue moins je me souvient de choses). Gardez donc en tête que mon résumé ne serra peut être pas très objectif… voire pas du tout en fait. Sur ce merci.

Alors que nous quittions l’hôtel de la famille Medvyed un Homme aborda Ceo. Les deux se connaissaient et le dénommé Tsuikyuu Shiru nous fut présenté. Mage aux origine Tianaise il su se faire apprécier par notre groupe, Meiyoto surtout. Il semblerais que Ceo l’ai invité à nous rejoindre à Cérulé ce à quoi il a répondu favorablement.
Nous avons eu une discussion sur le sujet de l’orientation politique de notre royaume… Et ce que j’ai fini par en comprendre c’est qu’il est possible d’avoir des opinions divergentes tant qu’on ne les exprimes pas… J’ai réalisé que je participais à ce principe de censure passivement… Je voulais et je veux toujours m’accorder sur l’opinion politique de ma sœur… c’est le signe de ma confiance mais je doit bien avouer que sa remarque : « tu ne fait plus partie de la famille. » m’a un peu percé au cœur. Je sait qu’elle pensais me donner une liberté d’expression en me disant cela… mais au final j’ai surtout réalisé qu’elle avait changé… devenant une femme réservée et craintive de représailles… car sa position ne lui permettait pas d’avoir d’opinion. Ma sœur au caractère trempé dans l’acier et aux capacités de négociation subtiles avait changé. Avant je l’aurais comparé à un fleuve : Fort et adaptable, au service de son peuple mais qui sait se faire entendre quand les choses débordent. Maintenant il ne s’agit que d’un rocher au bord de la mer qui attend qu’on vienne l’éroder tout en tenant bon contre celle ci. Je pensais trouver une sœur mais je n’ai eu qu’une alliée. Pas que je me plaigne d’avoir des alliés, mais elle était plus que ça. En fait son comportement est étrange car elle ne me confie rien de son point de vu. Cela n’a pas de sens sauf si nous étions surveillé car elle ne peut être contrainte sans raison de ne pouvoir expliquer ses pensés. Cela a continué de me travailler tout le long de notre séjour ici.
Le lendemain, nous avons accompagné Akiros au temple d’Erastil local pour que nous puissions lui accorder ne serrais ce que les premiers pas d’une rédemption. Mais mes illusions ont la vie dure. Pour moi Erastil est un patron car il est autant juste que bon et qu’il est le protecteur de ceux qui sont sous son aile. J’avais été le témoins de sa colère lors de notre contact avec l’ours maudit, de son soutient alors que nous nous étions arrêté à sa statue alors que nous cherchions les bandits et de sa compassion lors de nos actions pour protéger notre ville tout en sauvant le responsable de sa malédiction. Les prêtres que nous avons vu n’ont quand à eux pas eu la même clémence. S’ils ont écouté ce que nous avons à dire ils se sont durci sans voir la volonté de rédemption ni la culpabilité écrasante de son passé. Le grand prêtre s’est placé en juge incapable de voir l’homme au delà du criminel. Je croyais ce comportement réservé aux fidèles de Iomédae. Mais je commence à réaliser que les œillères sont l’apanage des hommes. J’ai surement les miennes mais je tente toujours de voir le meilleur des les gens… j’ai été tellement déçu de voir que ceux que je prenait pour des gens au service de leur communauté allaient nous refuser de l’aide. Heureusement malgré mon plaidoyer enflammé et idéaliste (qui les avaient plus rebuté qu’autre chose…), ils ont décidés de réfléchir à la question en envoyant quelqu’un enquêter. D’un autre coté quand ils ont appris que notre prêtre était Jhod leur réponse fut « Vous aimez donner des secondes chance ». Sans être excommunié , Jhod a fait tuer un homme qu’il accusait de lycanthropie. Il n’aurais préservé son status que parce que l’homme en question était un espion. La révélation était douloureuse pour moi… quel église casse du sucre sur le dos d’un fidèle qui fait une erreur?… Alors certes celle ci est grave. Mais de ce que j’en ai vu il reste bon en son cœur et juste en ses actes. Le grand prêtre a même été jusqu’à suggérer qu’il ai pu nous mentir. Enfin bref ce passage à la capital du Brévoy démontre la faiblesse de l’homme. Et si ce qu’il en ressort c’est que notre pays est celui de la seconde chance alors nous n’aurons fait que démontrer la puissance de la compassion et la solidarité de notre communauté.
Nous nous sommes acquitté de notre course auprès de Dame Lohtarc et sommes maintenant dépositaire d’une boule de cristal jusqu’à notre retour chez nous. L’endroit semblait respirer le luxe et j’avoue ne pas m’y être senti à l’aise… Si je met de l’argent de coté c’est pour créer des choses pour ma communauté par pour m’enrichir tant et plus. Ceci dit le commerçant semblait érudit et j’orienterais Kaithlyn vers lui dans sa quête de l’être responsable de sa résurrection.
Lors de nos déambulations dans la ville nous avons vu passer une brigade du feu, entendez par là des hommes spécialisé dans la lutte contre les incendies. J’ai voulu aider ces hommes qui faisaient une noble tache mais j’ai été repoussé et mes insistances sont resté lettre morte. Mais me demander de rester sourds aux douleurs de mes semblables c’est comme de demander à mon cœur d’arrêter de battre. Si on m’a investi du pouvoir de la vie ce n’est pas pour regarder les autres souffrir. J’ai donc fait ce que j’ai pu… mais j’ai l’impression que d’avoir soigner les gens sans que cela ne se voit, par l’intermédiaire de mes liens vitaux, n’ai amené plus interrogation sur leur guérison miraculeuse. Ces soldats du feu ont fait évacué les miraculés comme s’ils avaient la peste pour les faire examiner*.
Varg Vorkan a, aussi, par nous rejoindre et a fait en sorte de nous présenter une personne qui pourrait m’aider. Varg Vorkan agent des Éclaireurs souhaite s’installer chez nous pour garder une trace de nos actions dans les Terres volés. En effet nous sommes les premiers à avoir réussi a nous y installé durablement (pourvu que ça continu). De plus les ressources de cette organisation pourraient m’aider dans ma quête de libération de mes malédictions. Mais, car rien n’est gratuit aujourd’hui, pour celà il faudrait que nous fassions un geste… comme demander officiellement à les avoir sur nos terres. J’avoue ne pas avoir saisi… Ils auraient demandé nous aurions dit « oui » et j’ose espéré que si j’avais ensuite demandé de l’aide la réponse fut la même… mais là notre interlocuteur s’est presque placé en marchand… Pire, c’est pas vraiment lui qu’on devrait convaincre de cette manière mais son organisation. La société des Éclaireurs serait elle une guilde d’hommes vénaux? Moi qui les prenaient pour des aventuriers…
Je continuais à tomber depuis la hauteur de mes illusions… jusqu’où cela allait il continuer?

*Pour le coup on dirais les médecins de la reine de la campagne précédente.

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 11 juin, 2017 )

Nouvelles préoccupations et nouveaux alliés

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! De retour sur Golarion.

Nous sommes retourné à Cérulé en espérant ne pas avoir un autre revers du sort. Heureusement  il n’en fut rien… enfin je veux dire que nous n’avons eu aucun soucis. Le petit ourshibou fut libéré de sa malédiction et Cluckdul a décidé de s’en occuper.
Lors de la reconstruction de la ville il nous a fallut trouver des remplaçants pour les postes de dirigeant que nous allions laisser vacant lors de l’invitation du roi Noleski. Les transferts n’ont pas été facile mais nous avons trouvé un moyen terme. Je vais peut être enfin pouvoir retourner au poste de Conseiller car nous allons donner sa chance à Dame Lohtarc au poste de Grand Ambassadeur. Avant notre départ nous avons eu le retour d’Alec avec des nouvelles. Il a retrouver mon frère mais il était plongé dans une inconscience étrange. Il l’a trouvé en dehors même des terres exploré à plus de 120Km au Nord-Nord-Est de notre capitale. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour lui mais rien n’y fait… Je suis impuissant car il n’est ni blessé, ni affaibli, ni maudit, ni malade, ni empoisonné… en bref j’ignore ce qu’il lui est arrivé. Et si je veux pouvoir aider les miens je doit le laisser aux soins de Jhod pendant que je doit aller à la capitale pour défendre nos intérêts.
Lors de notre voyage nous sommes passé par Restov et avons découvert deux choses: La première c’est que nous avons rencontré le tuteur de Meiyoto, un riche marchand d’œuvres exotiques, et appris que ce dernier allait maintenant nous accompagner jusqu’à Cérulé. La deuxième c’est que Katelyn* est sortie du cycle de la vie et de la mort… et que son âme à été modifié. J’ignore ce que cette dernière révélation aura comme impact mais j’espère que cela n’a rien à voir avec moi. A défaut de savoir, je doit me faire examiner par des prêtres du cycle de la vie pour savoir si mon pouvoir peut avoir fait cela… Parce que si c’est le cas je suis coupable d’avoir, par inadvertance, sorti quelqu’un du cycle…
J’ai mit de coté ma culpabilité et nous sommes repartie en direction de la Nouvelle-Stetven. En arrivant en ville nous avons prit des chambres avant d’aller au château pour prendre rendez vous avec le roi. J’ai été surpris d’apprendre que tout les représentants des familles nobles était logé hors du château. Notre roi n’est pas en mesure de recevoir des gens où ne veux pas… soit il est faible soit il est parano… ce qui n’augure rien de bon. Nous devrions pouvoir rencontrer le roi dans le courant de la semaine. Dans l’attente de ce moment je suis allé me présenter au seigneur de ma famille. Le reste de l’équipe m’ayant suivi le seigneur Gurev Medvyed a pu avoir un tête à tête avec le seigneur Meiyoto. Ma sœur Aileas était là elle aussi et ce fut un tel soulagement de pouvoir la retrouver et de pouvoir discuter avec une personne qui peut me comprendre.
Nous ignorons comment les choses vont évoluer à partir de maintenant mais au moins nous avons des alliés.

*Qui s’écrit en vrai Kaithlyn et je vais donc l’écrire comme cela à l’avenir.

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 26 mai, 2017 )

Mise à sac

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! Il semblerait que nous soyons en train de terminer le livre 2… Mais aucune certitude… Quand on m’en donnera la liberté je ferrais donc les affiches du livre 2 quand on m’en donnera les détails.

Après avoir restauré au minimum de nos besoin mes compagnons et en restant vigilant, nous avons fouillé la salle afin de ne rien oublié et sommes repartie en laissant une bonne quantité de matériel, comme une grosse clepsydre. De retour au camp ce dernier avait été mis à sac, nos montures déchiquetés ( à l’exception notable du cheval de Meiyoto) et notre écuyer kobold empoisonné et inconscient. Le viflin avait vraiment la rancune tenace. Nous avons mis le plus de distance à pied avec l’endroit avant la nuit en direction de notre cité.
Meiyoto avait contracté une maladie qui semblait assez méchante et j’ai donc pris sur moi son mal. Vu sa droiture d’esprit j’ai préféré taire que sa guérison soit à mon détriment. Mais je suis assez résistant à la maladie et celle ci ne me posa aucun problème lors des jours qui suivirent.
Quand nous avons émergé de la forêt la première chose que nous avons vu était des fermes dévasté. Ni une ni deux je me suis porté au secours des paysans blessés. Mais le pire était l’état de notre cité au loin. Quelque chose s’était passé… quelques chose qui avait assez traumatisé nos gens pour qu’ils restent muet de stupeur. En arrivant à Cérulé nous constations la désolation… un quartier avait été saccagé et les citadins restaient eu aussi muet et abattu par leur expérience. Nous avons cru a une attaque ou à une catastrophe naturelle… il s’avéra que ces deux théories furent concordantes. Kesten pu nous renseigner sur la nature de l’agression : Un Ours-hibou. J’étais perplexe. Les gardes de la cité auraient du pouvoir gérer une tel créature mais j’étais bien en dessous de la vérité… L’avenir allait me le prouver. Nous avions peu de temps devant nous car nous devions nous préparer pour notre rendez vous avec le Roi. Mais nous avons quand même décider d’investir nos six derniers jours à la traque et l’élimination de cette créature. Car si un tel monstre trainais dans nos campagnes il était de notre devoir de protéger nos gens en faisant en sorte qu’elle ne revienne plus jamais.
La piste fut facile à suivre et il ne nous fallut que trois jours pour trouver l’antre de la créature. Cette dernière était bien trop grande pour son espèce et on pouvait voir que quelqu’un avait tenté de la dresser. Après avoir tué la créature nous avons inspecté son repaire et posé une théorie basé sur nos trouvailles.
La créature avais un harnais et nous avons retrouvé des cadavres humains. Nous en avons déduit que des personnes avaient tenté de la dresser. Nous avons trouvé des reste d’autre ours hibou, des petits, morts. Nous en avons déduit que la créature avait perdu sa porté, et cela nous à horrifié. Les cadavres humains avaient une carte de la région avec le repaire des ours hibou et la localisation de Cérulé. Certains envisagent une malversation, voire un complot, à notre égard. L’un des petits était encore vivant et Clukdule tenta de le gérer. Nous avons trouvé un anneau qui reproduisait les effets du sort de Charme monstre. Mais c’était la dernière pièce du puzzle car cet anneau maudit ne charmais pas les monstres mais les transformais en créature sanguinaire prête à tout pour détruire la civilisation.
J’ignore encore où toutes ces découverte vont nous mener mais j’espère que nous n’avons pas un nouvel ennemis inconnu et insidieux… ont vient juste de se débarrasser des trolls laissez nous souffler!

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 17 mai, 2017 )

Cauchemars Féerique

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Aujourd’hui je continu Kingmaker qui se révèle plus simple pour moi à résumer, mais promis je vous ferais le résumé de mon L5A de ce week end cette semaine.

Nous avons été harcelé lors de notre visite des ruines par une créature vicieuse et sournoise. Cluckdule reconnue en elle un viflin. Ses assauts furent d’autant plus handicapant que la végétation et les compagnons féeriques semblaient déterminé a nous régler notre sort. Fort heureusement nous avons réussi à nous barricader dans l’une des tours. A partir de là nous avons tenté de nous reposer un peu. Meiyoto tenta de son coté de faire une ouverture dans le toit pour avoir une meilleur vue et tenter une sortie vers l’extérieur du fortin. Hélas Raktiel, le compagnon Mégacéros de Cluckdule (et oui je dit Mégacéros et pas Mégalocéros mais je vais pas laisser une erreur de traduction se perpétuer) était bien trop massif et pas en mesure d’escalader un mur (et pour être honnête je me demande même comment il est rentré dans la tour). Cependant cette tentative nous permis de découvrir qu’il y avait un passage dans la muraille près de notre tour. Nous avons alors saisi notre chance et foncé vers la sortie… Avec une très relative efficacité. Les membres du groupe étaient soit malade soit empoisonné ou tout simplement épuisé. Nous avons donc fait retraite au camps pour lécher nos plaies… et ce fut fait dans l’ensemble. Mais le Viflin nous pista et harcela notre camps durant la nuit. Ceo et moi ne devons notre capacité a relancer des sorts le lendemain qu’à nos anneaux de subsistance. Dans la nuit le Viflin avait dérobé le grimoire de Katelyn et nous sommes donc retourné au fortin mais cette fois nous étions préparé… mais hélas pas à faire face à ce que nous allions y trouver… Lors de notre exploration nous avons rencontré une espèce de nymphe maléfique à la beauté subjuguante. Je ne peu même pas dire que le combat fut ardu car nous nous sommes défendu a grand peine. D’autant que le Viflin profita de la situation pour revenir à la charge. C’est dans donc dans la douleur que nous avons réussi a abattre la rose empoisonnée qu’était cette succube féerique. Mais le Viflin rode toujours.

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 13 mai, 2017 )

Histoire de professeur

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! reprise de l’aventure Kingmaker après une semaine de blanc.

Nous sommes rentré dans la grange des fidèles de Gironna (j’ai retrouvé son nom). Et en arrivant dans la cave nous avons constaté qu’elles nous attendaient. Je pouvait reconnaitre malgré son déguisement Cana parmi elles, portant la tenu de cette secte. Son infiltration s’était plutôt bien déroulé. J’aurais voulu qu’on les arrête pour les juger mais elles se sont battu jusqu’à la mort… et mes compagnons sont des brutes. J’ai pourtant tenté de les sauver en soignant amis comme ennemis mais mes efforts furent vains. Durant le combat Meiyoto fut maudit par la prêtresse adverse. Et nous avons donc veillé à la récupération de notre seigneur avec le soutient d’Erastil. Durant la nuit Ceo fini par réussir a ouvrir le livre qui l’avait maudit en premier lieu… décidément les malédictions ont un écho particulier dans cette histoire. Elle est arrivé à toute allure pour signaler d’une étrange créature fantomatique était apparue et étudiait le fameux grimoire. L’ombre ne parlais pas un traitre mots de Taldan, la langue commune, par contre il comprenait le Celeste. Ce qui est heureux car la présence supposé d’un possible spectre m’avait bloqué en mode Celeste… décidément ces malédictions. Après discussion avec Jalil le magnifique il s’est avéré être une sorte d’archimage d’un autre temps. Et pour faire bref Ceo à maintenant un nouveau précepteur. Nous avons craint d’être retardé par les impératifs de cette soudaine formation. Mais l’esprit est lié au livre alors pas de problème. Dans le même temps, Ryu, l’écuyer Kobold de Meiyoto a rejoins les cours que je donne aux enfant pour qu’ils apprennent à lire et écrire. J’ai foi que cela permettra aux enfant à connaitre nos voisins non-humains avec tolérance.
Hélas nous avons du partir pour vérifier la ruine elfique au Sud-Ouest du bosquet des fées. Lors du trajet j’ai continué a instruire Ryu. Il est vraiment d’une assiduité exemplaire. Dans les ruines nous avons subit une attaque éclaire et nous ignorons encore de quoi il s’agissait. Mais notre exploration ne fait que commencer…
Cérulé 17-05-12

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 25 avril, 2017 )

Le Mal a bien des visages

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Durant cette partie je n’est pas réussi le moindre jet de dès, aucun, nada (heureusement que la plupart de mes pouvoirs ne nécessitent pas de tests) et j’ai rencontré une certaine suite de déception… espérons que ce soit juste une mauvaise passe.

Nous avons décidé d’aller à la tour au chandelles… Je comprend maintenant à quel point cet endroit est maudit. Petite touche d’espoir, Ceo s’était libéré de son étrange voile noir qui obscurcissait sa vue.
Dès que nous sommes arrivé sur l’ile j’ai ressenti un certain malaise. Mais je craignais que mon frère ne soit venu ici alors j’ai fait fi de mes sensations et j’ai suivi le reste de mes amis sans leur dire mots sur mon appréhension. Au pied de la tour un feu follet nous a agressé… il n’est pas resté longtemps mais il nous a mis sur les nerfs. Quand nous sommes entré dans la tour la malédiction du lieu m’a saisi… Je devrais être accoutumé aux malédictions. il y en a tellement de par le monde… Mais non. Une paranoïa étrange s’est emparé de moi et je n’ai pas pu la raisonner. Tout mes amis voulaient me tuer… et il semble que leur attitude confirmais ma pensé. En réalité nous étions affecté les un après les autres par ce sentiment… et nous nous sommes dispersé. Une partie sortant par la porte d’entré et une autre filant vers l’inconnu de la porte suivante. Nous sommes allés de situation troublante en situations troublantes. envi de sacrifice trou pas vraiment béant avec créature de ténèbre dans le fond et symboles Aklo sur les murs… Mon frère n’est pas là et ce lieu est maudit point barre.
En retournant à Cérulé nous avons appris qu’un culte d’une déesse de la vengeance et de la haine s’était installé en ville. Assez de ces maléfices! J’ai décidé de réagir avec célérité. et c’est avec Cana que nous avons pu trouver leur repaire… mais Tout semblait trop bien marcher…

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 13 avril, 2017 )

Mon frère est absent depuis trop longtemps

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Je reprend l’aventure Kingmaker avec un nouvel avatar, le même en fait mais avec la couleur de mon nouveau foyer plutôt que celle de ma famille (notez que j’y ajoute toujours une pointe de jaune, ou or, que je considère comme ma couleur, ou celle d’Erastil ). 

Nous avons organisé un convoi pour aller chercher les ressources que les trolls avaient amassé. Nous avons d’ailleurs eu quelques volontaire pour cette mission comme Alek et des invité comme Calum. J’ai profité de l’occasion pour savoir si Calum avait eu des idées sur la disparition de Blaine… Mais il n’avait pas la moindre piste pour notre frère. Cette histoire est inquiétante et je commence à me demander si Blaine ne s’est pas simplement aventuré dans l’ile de la tour aux chandelles. Je tais mes suppositions mais cette inquiétude est croissante. Ça pourrait être son genre d’aller voir ce mystère en éclaireur et qu’il y soit resté piégé.
Sur le trajet j’ai voulu tester un aller vers l’ile mais le reste de l’équipe était contre, ou plutôt ils doutait de le faisabilité par ce coté de la rive. Car en l’absence de facilité pour traverser par le coté Nord du lac nous avons du contourner le lac par le Sud.
C’est lorsque nous nous sommes aventuré dans la forêt que nous avons rencontré une étrange créature. Elle avait la forme général d’un dragon mais ses pattes avant étaient toute recroquevillés. Il ressemblait donc a une sorte de poulet dragon. Son apparition nous a surpris mais Meiyoto n’en a fait qu’une bouchée. Nous avons pris tout ce que nous pouvions sur la créature (peau, sang et œils notamment) et même trouvé son antre… Meiyoto était d’ailleurs très déçu car il imaginait trouver un trésor et nous n’avons trouvé que des reste d’autres aventuriers.
Pour le reste nous n’avons pas eu d’encombre tant au chargement qu’au retour à Cérulé. Nous avons passé le reste du mois à participer à la vie de la cité et a assurer la rénovation de ce qui allais devenir notre château.

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

( 7 avril, 2017 )

Histoire de fantome Bréviens

Sgothan Medvyed pour KingmakerSalut les étoiles! Il y a parfois des tournant inattendus. Au passage j’ai dit que ma cousine était morte mais je n’avait pas précisé qu’il s’agissait de Katelyn.

Nous étions trop faible pour envisager de partir le jour même. Cependant Cluckdule et Cana décidèrent de retourner visiter la base des trolls après une heure de repos. Ils découvrir nombre de chose, en particulier du matériel de construction qui pourrait être utile à notre fief. Ceo était quand à elle dévasté par la mort de sa sœur. On parle souvent du lien qui uni les jumeaux, et même si Ceo et Katelyn n’étaient pas de vrai jumelles la douleur que devait ressentir Ceo semblait assez forte pour la laisser en état de choc. Cependant lors de la nuit il s’est passé un événement très étrange. Ceo et moi avons ressenti qu’un phénomène magique essayait de nous endormir… et même allait le faire. Mais avant que nous ne nous effondrions de sommeil, nous avons vu une silhouette fantomatique s’approcher du corps sans vie de Katelyn. Le lendemain cette dernière était en vie et en pleine forme. J’avoue avoir eu une certaine peur… qui nous disait s’il ne s’agissait pas là d’une sorte de revenant. Mes doutes étaient infondé, enfin de prime abords. Car Katelyn nous narra le peu dont elle se souvenait et mes inquiétudes se révélèrent plus aigüe encore… Katelyn avait été soustraite au cycle de la vie et de la mort par une entité inconnue… Le mystère reste entier.

De retour à Cérulé, nous avons célébré la fin de la menace troll. Mais un autre type d’imprévu se manifesta… Nous étions invité par le Roi du Brévoy, Noleski Surtova, à un diner. Nul doute que nous allons au devant d’ennuis vu la tenu de certains de nos membres… J’ai même des doutes sur ma propre capacité à savoir gérer cela. Nous avons répondu favorablement, et comme c’était à nous de fournir une disponibilité le diner fu fixé pour dans trois mois.

En plus de ma charge au sein de la baronnie, j’ai décidé d’enseigner aux plus jeune la lecture et l’écriture. Cluckdule a, d’ailleurs, voulu se soustraire à cet impératif… prétextant qu’il acquerrait cette aptitude via un objet magique. Comment peut on décider de ne s’appuyer que sur la magie? Il est important de savoir Lire et Écrire et ce dans toutes les situations… Mais je ne suis pas son père, je ne pouvais pas le forcer… A la place j’ai préféré signifier mon désaccord en refusant de lui adresser la parole… enfin plus spécifiquement je lui répondait « on verra demain matin. » le moment ou j’instruisais les jeunes. Il participe maintenant quand il n’as pas des choses plus importantes à faire pour la baronnie.

Dans l’ensemble les choses vont mieux pour le territoire qui est sous notre protection.

Épisode Suivant      –       Épisode précédent

123
Page Suivante »
|