( 28 janvier, 2017 )

L’inconnue de Sigil

Nous nous demandions ce que nous allions tenté quand nous avons été contacté par une inconnue nous donnant rendez vous dans les ruines d’un vieux temple proche de Valombre. Nous y sommes allés avec une journée d’avance pour parler avec elle. Mais comme Erael ne s’est pas montré elle a juste proposer de nous voir le lendemain dans la matinée au lieu de la soirée. Tout ce qu’on a pu en tirer c’est qu’elle était lié à la ville de Sigil qui « s’inquiétait » de la direction que prenait notre conflit avec « la tante ». De retour à notre camp, alors que nous envisagions d’attendre jusqu’au matin de demain, Nous avons appris que « la Tante » était possiblement de passage dans la région. ce qui nous fut confirmé par la vision au travers d’une boule de cristal. qu’allons nous faire?
La partie fut courte pour moi. Je devais partir bosser.

( 27 décembre, 2016 )

10 ans…

Aujourd’hui J’ai continué la grosse campagne de D&D (3.5 pour les curieux) que j’ai avec mon MJ principal de Donj. Ça doit faire des années que j’ai me même MJ et cette campagne s’étale sur trois générations de personnages. Je l’avait commencé avec un Paladin de la liberté (Chaotique Bon que vous trouverez dans Les Arcanes Exhumés) humain qui a fini par mourir lors du combat final contre une déesse mort vivante araignée Drow. Il était tombé amoureux de la reine des elfes d’un  amour réciproque bien que refusé par son peuple… elle a alors fait un vœux pour que je devienne elfe (et pour ceux qui ne me connaissent pas, c’est difficile pour moi d’être un elfe). Notre union restait impossible car je savait que mon âme était dans la mains de mon père… l’archidiable Asmodé qui jouais avec ma destinée.
J’ai alors enchainé avec Œil Rouge, une ensorceleuse dont la lignée est tant affilié à un dragon rouge par sa mère qu’à des éfrits par son père. Fille d’un Pacha, elle échappa au destin de n’être qu’une princesse à marier en partant à l’aventure. après avoir vaincu la déesse Drow, elle tenta avec l’un des membres de son équipe d’unifier tout les elfes sous une même bannière. Bon honnêtement je m’en foutait mais je soutenais Lilianthal (c’était mon ami) a devenir un monarque potable. En tentant de faire valoir la légitimité de cet ami nous avons libéré un mal encore plus terrible; une entité  créée par des dieux mauvais pour contrôler le monde… un être ayant échappé au contrôle de leur créateur. Après de multiples quêtes (parmi lesquels amener une nouvelle déesse de la magie et  la création d’une arme avec des éléments issues de nombreux plan pour lequel seul l’un de nos ami peu faire feu… entre autre chose) nous avons réussi a sceller ce mal à nouveau.20 plus tard, l’apprenti et fils adoptif d’Œil Rouge, le chevalier occultiste Orson (pour faire simple) a quand à lui lutté contre la tante de Lilianthal (devenu roi entretemps). c’était elle qui avait manipulé le groupe pour que l’arme folle soit libérée et maintenant nous découvrions qu’elle était multicentenaire que dire pluri millénaire si ça se trouve. et d’une puissance qui nous avait complétement échappé. Dans notre combat Orson mourra (plusieurs fois en vrai) alors qu’il avait fait son arme artefact (une épée créer avec l’aide et l’écaille de son dieu; Bahamut et ayant reçu une partie de l’âme du chevalier pour en alimenter ses pouvoirs) Hélas la mort de trop l’amena dans un état où son dieux renvoya son âme au combat au travers d’un autre de ses fidèles : Un moine demi-orque.
Lors de la partie d’aujourd’hui nous avons été piégé par un Dracosire aux ambitions et aux pouvoirs complétement démesuré. Il nous força, afin qu’on obtienne ce que l’on voulait (et qu’on garde la vie en passant), à mener un « cadeau » à Tiamat, l’Arch ennemie de mon dieu. Nous avons du passer pas les enfers pour lui parler… ce ne fut pas mon meilleur jour… une fois sur place, elle accepta avec avidité le cadeau de son vieil ami… Mais pas avant de nous imposer une heure de sa présence… une heure qui sembla surement interminable pour mes amis… mais pas autant que moi car en vertu de ses pouvoirs elle me tortura en me faisant ressentir des douleurs sans nom… si cela s’était conté d’être une heure j’aurais tenu sans problème. Mais pour moi cette heure furent 10 années.
Je sorti de cette rencontre brisé. J’eus la consolation de savoir que le cadeau du vieux dragon était un piège pour voler la puissance divine de Tiamat et la tuer au passage.

Vous l’aurez compris mon MJ aime faire de l’épique… et faire souffrir ses joueurs. Mais j’adore ses parties pour ça.

|