( 23 mai, 2017 )

Coincé sans pouvoir agir. (partie 2)

Livre des Cinq AnneauxSalut les étoiles ! Je sais j’ai mis du temps à faire cette suite désolé pour ceux qui suivent vraiment les aventures. Et désolé mais ce n’est pas la fin.

Avant de partir faire les kamis savent quoi (aller à un rendez vous donné par notre ennemis en fait). Nous avons reçu trois visites. La première nous annonçais que le seigneur Mirumoto prenais « exemple » sur nous et envisageais de faire une offensive lors de la prochaine nouvelle lune… ne nous laissant que peu de temps pour régler le problème Rakshasa. La deuxième nous informais que notre supérieur des magistrats d’émeraude qu’on croyait mort ne l’était pas et qu’il s’était réfugié avec quelques fidèles dans la jungle. Pour ce qui est de la troisième c’est beaucoup plus compliqué car c’est la venu de personnes assez importante accompagné d’un homme-singe ivre dans la maison qui marque cet événement. Le yojimbo du clan du phénix qui nous avait accompagné à l’ancienne cité et une créature qui s’avérait être comme moi a l’exception que lui était un renard, nous amenaient donc Shojo En’yu qui se révéla être une sorte de prophète. Ce dernier ayant besoin d’être fortement alcoolisé pour réaliser ses prophéties Isawa san reçu donc discrètement une bouteille d’alcool à donner au singe. Ce dernier nous fit donc un ensemble de prédictions :
-La fausse Dame Asahina va remodeler le monde à son image.
-Il faut aller au rendez vous de ce soir ou un allié inconnu mourra.
-Tôt ou tard il faudra traiter avec les Araignées.
-Quand nous verrons les lumières nous aurons le choix entre deux chaos.
-Le démon bleu…
C’est à ce moment que l’homme singe tomba inconscient, nous laissant nous débrouiller avec tout cela. Le moine de notre équipe fera remarquer que le saké servi était du vin de kenku et que normalement seul l’empereur peut en boire un verre et seulement lors de son intronisation en tant que tel… Vraiment du gâchis donc.
En vertu des propriété de la maison nous sommes allé voir notre supérieur dans la jungle… Ce que nous allions trouver là bas allait encore plus nous abattre.

( 18 mai, 2017 )

Coincé sans pouvoir agir. (partie 1)

Livre des Cinq AnneauxSalut les étoiles! Je doit vite coucher cette histoire par écrit avant qu’elle ne s’évapore. En effets les histoire paraissent toujours plus vaporeuse quand on a pas été présent a certaines partis… (j’ignorais même en avoir raté une).

J’émergeais de mon sommeil dans une chambre à l’allure familière mais pourtant inconnue. Des motifs d’oiseau blanc décoraient l’endroit et j’allais découvrir par la suite qu’il s’agissait là de la signature de la Fortune qui nous avait accordé le cadeau que je m’apprête à vous décrire. L’endroit me faisait penser à la maison de l’Ishiken de notre équipe. Il semblais que nous ne nous étions pas éveillé Isawa San et moi lors de notre expérience mystique. Mais guider par Inari, ceux qui s’étaient réveillé avaient été chercher la seule arme capable de tuer le Rakshasa. Mais victime d’une illusion ils avaient tué nombre de gardien innocent en les confondant avec des monstres. Étant maintenant recherché, ils se replièrent vers la maison qui nous servait de point de ralliement mais cette dernière avait été touché par la bénédiction de la Fortune. Elle permet, à la condition que l’unissons des occupants de l’entrée soient d’accord et connaissent l’endroit, d’ouvrir vers n’importe quel lieu connu. De plus l’endroit semblait s’étendre et sans fin, recelant plus de pièces qu’un palace ne puisse compter. Une règle cependant, ne jamais tourner à droite. De par ma nature je ne suis pas du genre à questionner ce genre de règle.
Le jeune Ivinda et nouveau Gourou nous dit avoir fini d’étudier le rituel pour vaincre le Rakshasa, et il nous expliqua aussi un détail troublant des pouvoir de la créature : Elle scinde son âme. Cela dans le but de l’introduire dans le corps d’une personne dont il a corrompue et détruit l’âme. Grace à cette méthode il aurait donc pris le contrôle de l’usurpatrice… mais le marchand que nous croyons être sa forme humaine pourrait n’être en réalité qu’une coquille n’abritant qu’une partie de son âme aussi. Ces personnes avait un secret, quelque chose qui pesait sur leur âme… une faille par lequel le rakshasa  passait pour les détruire de l’intérieur… Mais il semblait devoir effectuer un rituel pour parvenir à cette fin. Néanmoins notre moine alla vers chacun de nous pour savoir si nous avions des secrets. Encore maintenant je suis surpris de la formulation avec laquelle il me posa la question : « Avez vous un autre secret que celui d’être un animal transformé? ». Il avait abordé le sujet sans me laisser une chance de l’interrompre me forçant donc à briser mon tabou qui consistait à ne pas tolérer qu’on aborde le sujet de ma nature en ma présence. Je me retrouvait par voie de fait privé de tous mes privilèges humains et retrouvait ma forme de Koumori (une chauve souris). Un serviteur m’amena un parchemin et un pinceau pour que je tente de communiquer par écrit. C’est une chance que je soit déjà bloqué car je pu donc répondre par autre chose qu’une question. Il ne me fallut que 3 mots pour leur faire comprendre que j’avais provoqué la mort de mon père adoptif : Responsabilité, Culpabilité et Père. A l’issue de cette révélation je me suis replié sur moi même.

( 17 mai, 2017 )

Cauchemard Féerique

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Aujourd’hui je continu Kingmaker qui se révèle plus simple pour moi à résumer, mais promis je vous ferais le résumé de mon L5A de ce week end cette semaine.

Nous avons été harcelé lors de notre visite des ruines par une créature vicieuse et sournoise. Cluckdule reconnue en elle un viflin. Ses assauts furent d’autant plus handicapant que la végétation et les compagnons féeriques semblaient déterminé a nous régler notre sort. Fort heureusement nous avons réussi à nous barricader dans l’une des tours. A partir de là nous avons tenté de nous reposer un peu. Meiyoto tenta de son coté de faire une ouverture dans le toit pour avoir une meilleur vue et tenter une sortie vers l’extérieur du fortin. Hélas Raktiel, le compagnon Mégacéros de Cluckdule (et oui je dit Mégacéros et pas Mégalocéros mais je vais pas laisser une erreur de traduction se perpétuer) était bien trop massif et pas en mesure d’escalader un mur (et pour être honnête je me demande même comment il est rentré dans la tour). Cependant cette tentative nous permis de découvrir qu’il y avait un passage dans la muraille près de notre tour. Nous avons alors saisi notre chance et foncé vers la sortie… Avec une très relative efficacité. Les membres du groupe étaient soit malade soit empoisonné ou tout simplement épuisé. Nous avons donc fait retraite au camps pour lécher nos plaies… et ce fut fait dans l’ensemble. Mais le Viflin nous pista et harcela notre camps durant la nuit. Ceo et moi ne devons notre capacité a relancer des sorts le lendemain qu’à nos anneaux de subsistance. Dans la nuit le Viflin avait dérobé le grimoire de Katelyn et nous sommes donc retourné au fortin mais cette fois nous étions préparé… mais hélas pas à faire face à ce que nous allions y trouver… Lors de notre exploration nous avons rencontré une espèce de nymphe maléfique à la beauté subjuguante. Je ne peu même pas dire que le combat fut ardu car nous nous sommes défendu a grand peine. D’autant que le Viflin profita de la situation pour revenir à la charge. C’est dans donc dans la douleur que nous avons réussi a abattre la rose empoisonnée qu’était cette succube féerique. Mais le Viflin rode toujours.

( 13 mai, 2017 )

Histoire de professeur

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! reprise de l’aventure Kingmaker après une semaine de blanc.

Nous sommes rentré dans la grange des fidèles de Gironna (j’ai retrouvé son nom). Et en arrivant dans la cave nous avons constaté qu’elles nous attendaient. Je pouvait reconnaitre malgré son déguisement Cana parmi elles, portant la tenu de cette secte. Son infiltration s’était plutôt bien déroulé. J’aurais voulu qu’on les arrête pour les juger mais elles se sont battu jusqu’à la mort… et mes compagnons sont des brutes. J’ai pourtant tenté de les sauver en soignant amis comme ennemis mais mes efforts furent vains. Durant le combat Meiyoto fut maudit par la prêtresse adverse. Et nous avons donc veillé à la récupération de notre seigneur avec le soutient d’Erastil. Durant la nuit Ceo fini par réussir a ouvrir le livre qui l’avait maudit en premier lieu… décidément les malédictions ont un écho particulier dans cette histoire. Elle est arrivé à toute allure pour signaler d’une étrange créature fantomatique était apparue et étudiait le fameux grimoire. L’ombre ne parlais pas un traitre mots de Taldan, la langue commune, par contre il comprenait le Celeste. Ce qui est heureux car la présence supposé d’un possible spectre m’avait bloqué en mode Celeste… décidément ces malédictions. Après discussion avec Jalil le magnifique il s’est avéré être une sorte d’archimage d’un autre temps. Et pour faire bref Ceo à maintenant un nouveau précepteur. Nous avons craint d’être retardé par les impératifs de cette soudaine formation. Mais l’esprit est lié au livre alors pas de problème. Dans le même temps, Ryu, l’écuyer Kobold de Meiyoto a rejoins les cours que je donne aux enfant pour qu’ils apprennent à lire et écrire. J’ai foi que cela permettra aux enfant à connaitre nos voisins non-humains avec tolérance.
Hélas nous avons du partir pour vérifier la ruine elfique au Sud-Ouest du bosquet des fées. Lors du trajet j’ai continué a instruire Ryu. Il est vraiment d’une assiduité exemplaire. Dans les ruines nous avons subit une attaque éclaire et nous ignorons encore de quoi il s’agissait. Mais notre exploration ne fait que commencer…
Cérulé 17-05-12

( 7 mai, 2017 )

Curiosité et bonhomme de glace

Brogar pour WarhammerSalut les étoiles! cette fois j’écris en écoutant l’enregistrement audio de la partie. Bon je en vais pas trop me forcer et je risque de faire ça petit à petit.

C’est sur le bateau que j’ai réalisé que j’avais pas le mal de mer. J’avais quand même une grosse appréhension. Surtout que Luca insistait de son coté pour qu’on voyage plus par bateau, en argumentant des histoire d’absence de péage et qu’on se fait même payer pour naviguer. On nous a parlé d’une salle magique à ne pas visiter. Une salle qui serais plus froide et qui transporterais des truc pour des mages de Nuln. Lastarel n’a pas pu s’empêcher d’aller fouiner dans les affaires de son frère. J’ai pas voulu me risquer et j’étais prêt à aller faire les choses dans les règles. J’ai dit aller voir le capitaine… au moins ça leur laissait le temps de faire leur affaire sans m’impliquer dans leur affaires louches. Mais ils ne veulent pas m’épargner ça et je me suis dédouané en faisant le guet. Ils ont trouvé Lastarel enfermé dans la salle froide… en compagnie d’un guerrier du Chaos de Nurgle pris dans un cube de glace. Mais au moins quand ils sont sorti j’aurais pu voir les elfes se frotter entre eux pour se tenir chaud. Lucas a tenté de me faire un signe je sais pas trop ce qu’il a voulu me dire. Je lui ai donc fait savoir que personne ne venais.
On a ensuite discuté de comment on fait pour concilier notre travail de mercenaire et notre devoir d’agent de l’empire… va dénoncer une cargaison que tu es sensé protéger et dont tu devrait ignorer la nature. Pour moi on manque d’info pour savoir quoi en faire… Ils foutent leur nez partout et ensuite ils savent pas quoi faire de leur museau… Mais bon j’ai quand même présenté leurs actions comme étant les notre. Mais je pense qu’ils ne voient pas a quel point c’est « eux qui ont toujours raison de faire ce qu’ils font ». On a décidé de rendre compte à Alphonse le hobbit lors de notre halte à Altdorf.

( 25 avril, 2017 )

Le Mal a bien des visages

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Durant cette partie je n’est pas réussi le moindre jet de dès, aucun, nada (heureusement que la plupart de mes pouvoirs ne nécessitent pas de tests) et j’ai rencontré une certaine suite de déception… espérons que ce soit juste une mauvaise passe.

Nous avons décidé d’aller à la tour au chandelles… Je comprend maintenant à quel point cet endroit est maudit. Petite touche d’espoir, Ceo s’était libéré de son étrange voile noir qui obscurcissait sa vue.
Dès que nous sommes arrivé sur l’ile j’ai ressenti un certain malaise. Mais je craignais que mon frère ne soit venu ici alors j’ai fait fi de mes sensations et j’ai suivi le reste de mes amis sans leur dire mots sur mon appréhension. Au pied de la tour un feu follet nous a agressé… il n’est pas resté longtemps mais il nous a mis sur les nerfs. Quand nous sommes entré dans la tour la malédiction du lieu m’a saisi… Je devrais être accoutumé aux malédictions. il y en a tellement de par le monde… Mais non. Une paranoïa étrange s’est emparé de moi et je n’ai pas pu la raisonner. Tout mes amis voulaient me tuer… et il semble que leur attitude confirmais ma pensé. En réalité nous étions affecté les un après les autres par ce sentiment… et nous nous sommes dispersé. Une partie sortant par la porte d’entré et une autre filant vers l’inconnu de la porte suivante. Nous sommes allés de situation troublante en situations troublantes. envi de sacrifice trou pas vraiment béant avec créature de ténèbre dans le fond et symboles Aklo sur les murs… Mon frère n’est pas là et ce lieu est maudit point barre.
En retournant à Cérulé nous avons appris qu’un culte d’une déesse de la vengeance et de la haine s’était installé en ville. Assez de ces maléfices! J’ai décidé de réagir avec célérité. et c’est avec Cana que nous avons pu trouver leur repaire… mais Tout semblait trop bien marcher…

( 19 avril, 2017 )

On est mauvais en fait.

Brogar pour WarhammerSalut les étoiles! Je suis un peu en baisse de régime en fait et j’arrive pas trop a savoir d’où ça viens. Espérons que ce soit temporaire.

On a repris l’exploration des tunnels mais cette fois en plaçant Lorwen en éclaireur. Mais on a du fuir quand celui ci a trouvé un lieu de culte sacrificiel en pleine cérémonie… avec plus de 40 hommes rats… et pas que des petits. La fuite hors d’haleine nous a mené à la découverte d’une vérité salvatrice… Les skavens n’aiment pas la lumière du jour… enfin du moins pour ceux là. Ils ont donc arrêté de nous suivre à la sortie. En même temps s’ils avaient continué nous serrions surement tous morts. On a décidé de faire un rapport a la prochaine garnison sur notre trajet pour Marienburg. Sur le trajet Lastarel a demandé si il pouvait compter sur nous pour l’accompagner une fois a Marienburg… il semble nous considérer comme des amis. Bon je suis pas obtus en dépit de ce qu’on voudrais que je soit… et j’ai rien dit enfin j’ai dit « oui » pour l’accompagner mais je ne l’ai repris sur l’amitié. Qui sait si avec le temps les choses pourraient s’arranger. Mais il faut me donner du temps.
On a été embaucher comme mercenaire pour accompagner un convois diriger par un autre nain. D’une certaine manière je n’arrive pas a me dire compatriote de qui que ce soi.
Faire ce boulot a été une idée abominable… mais nous allions découvrir, dans les jours à venir, à quel point on pouvait faire pire.
Le convoi est tombé dans un piège fait par des brigands mutants complétement hors de notre porté qui nous on mit la misère. J’ignore pourquoi ils nous ont laissé partir (aprés avoir fait de la torture psychologique en tuant Doky, mon mulet), mais ils nous ont laissé partir… faut entendre d’ailleurs que c’est juste notre groupe qu’ils ont libéré pas le convoi. C’est donc délesté d’une partie de notre or et de nos possessions que nous somme arrivé a la plus grande ville du Pays Perdu (Wasteland) On a fait nos affaires en ville en donnant notre courrier (pour lequel nous étions parti à la base) et en se faisant soigner dans un hospice de Shalia avant d’aller accompagner Lastarel à son rendez vous familial. On est allé au quartier elfe et s’il a été globalement bien reçu les choses ont empiré quand nous avons rencontré son frère. Car le frère de Lastarel est le gouverneur du quartier elfique… et ils ont passés leur discussion à s’envoyer des vacheries. Mais ils ont quand même trouvé un terrain d’entente quand il fut question de quitter la ville. On s’est fait embaucher comme escorte de navire… J’avoue que notre piètre prestation lors de l’arrivé en ville m’a mit sur mes nerfs… mais j’avais déjà les nerfs a fleur de peau…
Et ça n’allait pas s’arranger.

( 14 avril, 2017 )

Je ne suis pas un héros (partie 2)

Brogar pour WarhammerSalut les étoiles ! Écrire le vendredi pour une histoire qui s’est déroulé en fin de session samedi n’est définitivement pas une bonne idée. Je vais revenir a un résumé plus concis, d’autant que ce weekend il y aura une grosse session. Pour le coup j’ai surement oublié des trucs. Je suis donc désolé pour cette fin de résumé qui risque d’être bien trop courte.

On s’est donc aventuré dans les tunnels qui nous avaient été indiqué. Au début ça allait pas trop mal, mais il y a eu un éboulement et on a faillit tombé dans une sorte de mine de Malpierre. Ce n’est pas passé loin, on a même failli perdre Lucas dans l’incident. Il y avait un passage au milieu de ces pierres mais nous avons préféré, et ça se comprend, continuer sur le chemin le plus sûr. On a fini par en trouver des rats… et j’ai pu décharger une partie de ma frustration lors de ce combat. Ils n’étaient pas de taille face à nous. Mais à ce qu’on dit c’est leur nombre qui fait leur force alors on a pas crié victoire trop vite. En continuant à avancer, on est arrivé dans une salle avec d’autres skavens, dont un bien plus gros et grand que les autres et des coffres. On a entamé notre combat contre eux. Ceux qui étaient les skaven standard, je dirais, n’ont pas fait le poids. Par contre le gros il cognais dur. J’ai pris un coup de celui ci et j’ai immédiatement senti la douleur irradié dans ma tête et résonner dans tout mon corps. Ça ne m’a pas empêcher de le buter. Dans les coffres il y avait tout un tas de babioles, que je me suis empresser de choper en dépit de ma blessure. Lorwen lui s’est concentré sur l’autre coffre mais l’intérieur de celui ci était tapissé de pierre distordante… Il a tout de même pris le couteau qui était à l’intérieur… Et c’est moi le radin de l’équipe? Je vais pas risquer mon corps ou mon âme pour un couteau, fut il en argent… du Gromril je dit pas…
Ma blessure me lançait et mes compagnons ont du m’aider à sortir. La sorcière a fait ce qu’elle a pu pour m’aider et d’après elle j’en ai pour quelques jours de convalescence. Elle a vu des auras sur nous… et elle a su y adjoindre des couleurs… celle des cristaux que nous avions assimilé. Dès lors Elle nous a proposer une expérience mystique avec des encens  bizarre… on a alors tous fait un rêve ou une projection dans un futur hypothétique. Nous étions tous autour d’une table avec nos camarades de route. Et cette fois leur visage n’était pas trouble mais bien au contraire discernable. Nous avons fait en sorte de connaitre leur nom et l’endroit où on s’est rencontré. Le halfling se nommait Barnabé Piedleger et nous l’avions ou plutôt allions le rencontrer au Moot… sans surprise donc. Nous avons enfin pu être sur pour le grand gars, qu’il s’agissait d’un humain… un sorcier pratiquant la magie d’améthyste répondant au nom de Jean Christophe de Saint Cyrieux. A priori c’est à Paravon que nous allions le voir. Ce qui est étrange c’est que Paravon est la ville natale de Lorwen… en tout cas il a réagit étrangement à cette découverte. Quand au nain, il se nomme Kadrin Hachecœur et c’est un prêtre de Kargnir. Je croit que nous le rencontrerons quand nous irons a Zufbar pour en savoir plus sur mon histoire.
J’ignore ce que nous réserve l’avenir et si ce que nous avons vu va se réaliser… Mais j’espère qu’on va moins me chercher des noise et que je pourrait faire confiance à au moins un membre du groupe… J’espère que ce serra le Kadrin… Je ne veux plus être seul et mes « compagnons » actuel n’aident pas vraiment.

( 13 avril, 2017 )

Mon frère est absent depuis trop longtemps

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Je reprend l’aventure Kingmaker avec un nouvel avatar, le même en fait mais avec la couleur de mon nouveau foyer plutôt que celle de ma famille (notez que j’y ajoute toujours une pointe de jaune, ou or, que je considère comme ma couleur, ou celle d’Erastil ). 

Nous avons organisé un convoi pour aller chercher les ressources que les trolls avaient amassé. Nous avons d’ailleurs eu quelques volontaire pour cette mission comme Alek et des invité comme Calum. J’ai profité de l’occasion pour savoir si Calum avait eu des idées sur la disparition de Blaine… Mais il n’avait pas la moindre piste pour notre frère. Cette histoire est inquiétante et je commence à me demander si Blaine ne s’est pas simplement aventuré dans l’ile de la tour aux chandelles. Je tais mes suppositions mais cette inquiétude est croissante. Ça pourrait être son genre d’aller voir ce mystère en éclaireur et qu’il y soit resté piégé.
Sur le trajet j’ai voulu tester un aller vers l’ile mais le reste de l’équipe était contre, ou plutôt ils doutait de le faisabilité par ce coté de la rive. Car en l’absence de facilité pour traverser par le coté Nord du lac nous avons du contourner le lac par le Sud.
C’est lorsque nous nous sommes aventuré dans la forêt que nous avons rencontré une étrange créature. Elle avait la forme général d’un dragon mais ses pattes avant étaient toute recroquevillés. Il ressemblait donc a une sorte de poulet dragon. Son apparition nous a surpris mais Meiyoto n’en a fait qu’une bouchée. Nous avons pris tout ce que nous pouvions sur la créature (peau, sang et œils notamment) et même trouvé son antre… Meiyoto était d’ailleurs très déçu car il imaginait trouver un trésor et nous n’avons trouvé que des reste d’autres aventuriers.
Pour le reste nous n’avons pas eu d’encombre tant au chargement qu’au retour à Cérulé. Nous avons passé le reste du mois à participer à la vie de la cité et a assurer la rénovation de ce qui allais devenir notre château.

( 11 avril, 2017 )

Tempête de feu dans les iles

Yahto pour SpellJammerSalut les étoiles ! Je résume mon dimanche avant de reprendre la fin de la partie de samedi… c’est que ça me demande des ressources dit donc. J’ajoute que je vais archisynthétiser car j’ai manqué une session. Je vais d’ailleurs présenter ça comme si je reprenais mes esprits. 

En revenant à moi il est apparu que nous avions visité l’endroit que nous étions venu chercher. Xia y a, semble t’il, passé un sale quart d’heure. Lors du voyage retour sa présence aura provoqué un naufrage, un peu comme à l’allée mais comme je n’était pas opérationnel et aussi parce que c’est en réalité une tornade faite de requin on a pas pu l’éviter (vous ne rêvez pas, le bateau a souffert une sharknado). Lors de notre mauvaise fortune nous avons rencontré un voyageur des mondes (dont le nom outrancièrement connu dans la littérature du plan matériel don vous êtes issue, vous le lecteur, me gêne à l’écrire). Une tempête magnétique à emporté tout le matériel métallique du groupe sur une île lointaine. Notre invité de Melniboné a invoqué l’aide des cieux pour voyagé mais loin d’une flopée d’oiseaux, c’est un dragon d’argent du nom d’Aramil qui est apparu.

Nous sommes donc allé cherché l’épée de Saphir qui avait été emporté par la force magnétique. Sur l’ile nous avons du tenir tête à l’arrivée impromptue d’oxideurs… on comprend qu’ils vivent là vu la particularité de leur ile. Nous avons ensuite du écouter les lamentations du voyageur des mondes qui nous a raconté sa vie… Comment un roi aussi puissant peut il abandonner ses sujets à un cousin( ou frère je ne sais plus) qui s’acharne a défaire tout ce que vous faites. Je pense qu’il est une personne sans réel volonté qui aime a se morfondre dans ses peines, alors qu’il est aussi puissant. J’ai tenté de lui redonner de l’aplomb mais il a assez mal pris ce que je lui ai dit. Aramil à mené l’albinos à sa destination mais en partant ce fourbe de dépressif nous a envoyé un nuage de feu qui allait ravager l’ile sur laquelle nous étions… vu que la marée était basse nous avons fuit sur une autre ile et trouvé refuge dans une cité de cuivre (cela pris du temps en réalité et Aramil nous avait rejoins lors des dernières minutes de notre fuite). En dehors de notre petit groupe, nous n’avons pu sauver que cinq membre de l’équipage. La cité était habité par des ondins illuminés et tous borgne. Je ne saurait clairement retranscrire leurs simagrées mais ils semblaient avoir vu le paradis et s’en être rendu indigne dans ce fait. Sachant cela, ils nous ont quand même proposé de faire l’initiation qui rend borgne… Ruh, Saphir et moi avons décliné bien qu’ayant soutenu mes camarades dans leur folle tentative mystique. Je ne suis pas le genre à risquer mon âme pour une terne promesse. Nisrime revins borgne car emporté par la curiosité elle est allé plus loin que les autres dans l’expérience (Nisrime est une gnome dont je ne me souvient pas de l’apparition d’où sa citation très élusive).
Nous avons pu retourner à Hilm enfin pas tout a fait… disons en bordure de la ville. Là nous sommes arrivé sur un marché et sur place un étrange homme vendait une sorte de trône de cristal. Nous avons identifier cet objet comme étant capable de nous aider à faire voler la structure que nous désignerions comme adéquat au voyage spatial. Nous avons donc claqué nos économies sur cet objet (installation comprise… le type est un connaisseur). Et comme nous avons aussi trouver proche de Hilm une sorte de vaisseau pour voyager nous pourrons bientôt partir en voyage… enfin quand on l’aura vidé de toute présence hostile à son bord.

1234
Page Suivante »
|