( 20 juin, 2017 )

Vous avez créer des raptors?

COPS Team
Salut les étoiles! Un ami est récemment descendu de la capitale et dans la foulée on a pu faire une partie ensemble. La partie a été un peu improvisé mais quand même cool. Et j’espère pouvoir en refaire d’autre… genre dans 6 mois si j’ai de la chance… ou l’année prochaine au pire. Voire même beaucoup plus tôt si on a de la chance.

La journée avait commencé par un briefing plutôt surprenant. Notre lieutenant nous a annoncé que la police fédérale des États Unis avait décidé de faire un pas vers la Californie indépendante en nous redonnant quelques dossiers datant de la sécession. Ça fait 4 ans qu’ils nous ont volé nos fichiers policier et ils nous en offrent quelques un avec 4 putains d’années de retard. Mais on va pas faire la fine bouche. Notre affaire était un vol de container d’une société qui a maintenant fait son dépôt de bilan. Une menace bactériologique nous a t’on dit. Pfiou! On s’est réparti pour aller voir les adresses des différents actionnaires de la boite en question. Le duo Raven/Spitfire n’a pu voir qu’une seule d’entre eux… et elle n’a pu que nous confirmer la paranoïa de certain et l’indisponibilité des autres. De plus leur projet  dans le container avait attiré le regard d’une autre société… Une société qui travail maintenant avec le LAPD. Pendant ce temps Fed’ et Hound inspectaient un autre domicile et trouvaient un coffre fort caché et verrouillé. Après avoir mené de mineur recherches ils ont découvert le code du coffre et découvert une clef usb contenant des fichiers avec une extension inconnue. En échangeant des données au quartier général ont a pas pu décrypter ces fichiers .dna… bon on a pu comprendre qu’il s’agissait d’un fichier déposé par la société disparue. Par un coup de fil on a recontacter notre seul piste en espérant qu’elle puisse nous lire le fichier… mais au cours de l’appel (où elle disait être en mesure de lire le fichier sur son PC) elle fut victime d’un enlèvement. Fort heureusement pour nous les kidnappeurs avait emporté le téléphone de leur otage. On a donc pu les suivre jusqu’à une prison en rénovation… et devinez qui possédait les droit sur ce lieu? La société qui voulait le projet. Lors de notre trajet nous avons du composé avec l’un des fréquents tremblement de terre qui secouent la Californie. Les flics de soutient étaient arrivé avant nous. En pénétrant dans la prison nous avons découvert que  tout le monde flic comme corporate étaient victimes de créature ressemblant à des poulets géant. Ces Raptors profitaient de l’obscurité pour foutre le bordel dans la prison. Nous avons pu atteindre le quartier de haute sécurité d’où émanait un appel à l’aide. La kidnappé en état de choc et un flic sur les nerfs s’étaient retranchés tout au fond de la prison. L’extraction s’est faite dans le sang… celui de ces bestiaux qui si ils étaient dangereux lors de la préhistoire ne pouvaient rien contre de COPS du XXI ième siècle avec leur armes du futur.
Résultat : sauvetage d’otage et mise à jour d’un complot corporatiste… bonne journée.

( 15 juin, 2017 )

Les désillusions de l’idéaliste

Sgothan MedvyedSalut les étoiles!  Alors petit bémol aujourd’hui. J’ignore les raisons exacts mais j’ai pas trop le mood… Mais je doit résumer l’épisode de ma dernière partie pour ne pas en oublier les grandes lignes… (plus je joue moins je me souvient de choses). Gardez donc en tête que mon résumé ne serra peut être pas très objectif… voire pas du tout en fait. Sur ce merci.

Alors que nous quittions l’hôtel de la famille Medvyed un Homme aborda Ceo. Les deux se connaissaient et le dénommé Tsuikyuu Shiru nous fut présenté. Mage aux origine Tianaise il su se faire apprécier par notre groupe, Meiyoto surtout. Il semblerais que Ceo l’ai invité à nous rejoindre à Cérulé ce à quoi il a répondu favorablement.
Nous avons eu une discussion sur le sujet de l’orientation politique de notre royaume… Et ce que j’ai fini par en comprendre c’est qu’il est possible d’avoir des opinions divergentes tant qu’on ne les exprimes pas… J’ai réalisé que je participais à ce principe de censure passivement… Je voulais et je veux toujours m’accorder sur l’opinion politique de ma sœur… c’est le signe de ma confiance mais je doit bien avouer que sa remarque : « tu ne fait plus partie de la famille. » m’a un peu percé au cœur. Je sait qu’elle pensais me donner une liberté d’expression en me disant cela… mais au final j’ai surtout réalisé qu’elle avait changé… devenant une femme réservée et craintive de représailles… car sa position ne lui permettait pas d’avoir d’opinion. Ma sœur au caractère trempé dans l’acier et aux capacités de négociation subtiles avait changé. Avant je l’aurais comparé à un fleuve : Fort et adaptable, au service de son peuple mais qui sait se faire entendre quand les choses débordent. Maintenant il ne s’agit que d’un rocher au bord de la mer qui attend qu’on vienne l’éroder tout en tenant bon contre celle ci. Je pensais trouver une sœur mais je n’ai eu qu’une alliée. Pas que je me plaigne d’avoir des alliés, mais elle était plus que ça. En fait son comportement est étrange car elle ne me confie rien de son point de vu. Cela n’a pas de sens sauf si nous étions surveillé car elle ne peut être contrainte sans raison de ne pouvoir expliquer ses pensés. Cela a continué de me travailler tout le long de notre séjour ici.
Le lendemain, nous avons accompagné Akiros au temple d’Erastil local pour que nous puissions lui accorder ne serrais ce que les premiers pas d’une rédemption. Mais mes illusions ont la vie dure. Pour moi Erastil est un patron car il est autant juste que bon et qu’il est le protecteur de ceux qui sont sous son aile. J’avais été le témoins de sa colère lors de notre contact avec l’ours maudit, de son soutient alors que nous nous étions arrêté à sa statue alors que nous cherchions les bandits et de sa compassion lors de nos actions pour protéger notre ville tout en sauvant le responsable de sa malédiction. Les prêtres que nous avons vu n’ont quand à eux pas eu la même clémence. S’ils ont écouté ce que nous avons à dire ils se sont durci sans voir la volonté de rédemption ni la culpabilité écrasante de son passé. Le grand prêtre s’est placé en juge incapable de voir l’homme au delà du criminel. Je croyais ce comportement réservé aux fidèles de Iomédae. Mais je commence à réaliser que les œillères sont l’apanage des hommes. J’ai surement les miennes mais je tente toujours de voir le meilleur des les gens… j’ai été tellement déçu de voir que ceux que je prenait pour des gens au service de leur communauté allaient nous refuser de l’aide. Heureusement malgré mon plaidoyer enflammé et idéaliste (qui les avaient plus rebuté qu’autre chose…), ils ont décidés de réfléchir à la question en envoyant quelqu’un enquêter. D’un autre coté quand ils ont appris que notre prêtre était Jhod leur réponse fut « Vous aimez donner des secondes chance ». Sans être excommunié , Jhod a fait tuer un homme qu’il accusait de lycanthropie. Il n’aurais préservé son status que parce que l’homme en question était un espion. La révélation était douloureuse pour moi… quel église casse du sucre sur le dos d’un fidèle qui fait une erreur?… Alors certes celle ci est grave. Mais de ce que j’en ai vu il reste bon en son cœur et juste en ses actes. Le grand prêtre a même été jusqu’à suggérer qu’il ai pu nous mentir. Enfin bref ce passage à la capital du Brévoy démontre la faiblesse de l’homme. Et si ce qu’il en ressort c’est que notre pays est celui de la seconde chance alors nous n’aurons fait que démontrer la puissance de la compassion et la solidarité de notre communauté.
Nous nous sommes acquitté de notre course auprès de Dame Lohtarc et sommes maintenant dépositaire d’une boule de cristal jusqu’à notre retour chez nous. L’endroit semblait respirer le luxe et j’avoue ne pas m’y être senti à l’aise… Si je met de l’argent de coté c’est pour créer des choses pour ma communauté par pour m’enrichir tant et plus. Ceci dit le commerçant semblait érudit et j’orienterais Kaithlyn vers lui dans sa quête de l’être responsable de sa résurrection.
Lors de nos déambulations dans la ville nous avons vu passer une brigade du feu, entendez par là des hommes spécialisé dans la lutte contre les incendies. J’ai voulu aider ces hommes qui faisaient une noble tache mais j’ai été repoussé et mes insistances sont resté lettre morte. Mais me demander de rester sourds aux douleurs de mes semblables c’est comme de demander à mon cœur d’arrêter de battre. Si on m’a investi du pouvoir de la vie ce n’est pas pour regarder les autres souffrir. J’ai donc fait ce que j’ai pu… mais j’ai l’impression que d’avoir soigner les gens sans que cela ne se voit, par l’intermédiaire de mes liens vitaux, n’ai amené plus interrogation sur leur guérison miraculeuse. Ces soldats du feu ont fait évacué les miraculés comme s’ils avaient la peste pour les faire examiner*.
Varg Vorkan a, aussi, par nous rejoindre et a fait en sorte de nous présenter une personne qui pourrait m’aider. Varg Vorkan agent des Éclaireurs souhaite s’installer chez nous pour garder une trace de nos actions dans les Terres volés. En effet nous sommes les premiers à avoir réussi a nous y installé durablement (pourvu que ça continu). De plus les ressources de cette organisation pourraient m’aider dans ma quête de libération de mes malédictions. Mais, car rien n’est gratuit aujourd’hui, pour celà il faudrait que nous fassions un geste… comme demander officiellement à les avoir sur nos terres. J’avoue ne pas avoir saisi… Ils auraient demandé nous aurions dit « oui » et j’ose espéré que si j’avais ensuite demandé de l’aide la réponse fut la même… mais là notre interlocuteur s’est presque placé en marchand… Pire, c’est pas vraiment lui qu’on devrait convaincre de cette manière mais son organisation. La société des Éclaireurs serait elle une guilde d’hommes vénaux? Moi qui les prenaient pour des aventuriers…
Je continuais à tomber depuis la hauteur de mes illusions… jusqu’où cela allait il continuer?

*Pour le coup on dirais les médecins de la reine de la campagne précédente.

( 11 juin, 2017 )

Nouvelles préoccupations et nouveaux alliés

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! De retour sur Golarion.

Nous sommes retourné à Cérulé en espérant ne pas avoir un autre revers du sort. Heureusement  il n’en fut rien… enfin je veux dire que nous n’avons eu aucun soucis. Le petit ourshibou fut libéré de sa malédiction et Cluckdul a décidé de s’en occuper.
Lors de la reconstruction de la ville il nous a fallut trouver des remplaçants pour les postes de dirigeant que nous allions laisser vacant lors de l’invitation du roi Noleski. Les transferts n’ont pas été facile mais nous avons trouvé un moyen terme. Je vais peut être enfin pouvoir retourner au poste de Conseiller car nous allons donner sa chance à Dame Lohtarc au poste de Grand Ambassadeur. Avant notre départ nous avons eu le retour d’Alec avec des nouvelles. Il a retrouver mon frère mais il était plongé dans une inconscience étrange. Il l’a trouvé en dehors même des terres exploré à plus de 120Km au Nord-Nord-Est de notre capitale. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour lui mais rien n’y fait… Je suis impuissant car il n’est ni blessé, ni affaibli, ni maudit, ni malade, ni empoisonné… en bref j’ignore ce qu’il lui est arrivé. Et si je veux pouvoir aider les miens je doit le laisser aux soins de Jhod pendant que je doit aller à la capitale pour défendre nos intérêts.
Lors de notre voyage nous sommes passé par Restov et avons découvert deux choses: La première c’est que nous avons rencontré le tuteur de Meiyoto, un riche marchand d’œuvres exotiques, et appris que ce dernier allait maintenant nous accompagner jusqu’à Cérulé. La deuxième c’est que Katelyn* est sortie du cycle de la vie et de la mort… et que son âme à été modifié. J’ignore ce que cette dernière révélation aura comme impact mais j’espère que cela n’a rien à voir avec moi. A défaut de savoir, je doit me faire examiner par des prêtres du cycle de la vie pour savoir si mon pouvoir peut avoir fait cela… Parce que si c’est le cas je suis coupable d’avoir, par inadvertance, sorti quelqu’un du cycle…
J’ai mit de coté ma culpabilité et nous sommes repartie en direction de la Nouvelle-Stetven. En arrivant en ville nous avons prit des chambres avant d’aller au château pour prendre rendez vous avec le roi. J’ai été surpris d’apprendre que tout les représentants des familles nobles était logé hors du château. Notre roi n’est pas en mesure de recevoir des gens où ne veux pas… soit il est faible soit il est parano… ce qui n’augure rien de bon. Nous devrions pouvoir rencontrer le roi dans le courant de la semaine. Dans l’attente de ce moment je suis allé me présenter au seigneur de ma famille. Le reste de l’équipe m’ayant suivi le seigneur Gurev Medvyed a pu avoir un tête à tête avec le seigneur Meiyoto. Ma sœur Aileas était là elle aussi et ce fut un tel soulagement de pouvoir la retrouver et de pouvoir discuter avec une personne qui peut me comprendre.
Nous ignorons comment les choses vont évoluer à partir de maintenant mais au moins nous avons des alliés.

*Qui s’écrit en vrai Kaithlyn et je vais donc l’écrire comme cela à l’avenir.

( 4 juin, 2017 )

Coincé sans pouvoir agir. (partie 3 et fin)

Livre des Cinq AnneauxSalut les étoiles! Bon je vais finir par clôturer ce résumé bon sang! la fin est assez abrupte mais je devais partir bosser et je n’ai peut être pas garder la fin de manière bien clair en tête.

Quand nous sommes sorti de la maison nous avions peu de chemin à faire pour rejoindre le camp de « la résistance » d’émeraude. Ce dernier avait été attaqué récemment. On nous a indiqué où se trouvait notre chef et quand nous n’avons pas vraiment pu discuter avec lui. En effet ce dernier avait été blessé… Pire nous avions de bonne chance (si je puis dire ainsi) de penser que la blessure qu’il avait reçu était mortelle et infectée. J’étais bloqué dans ma forme de koumori et impuissant alors que je ne connait pas de meilleur médecin que moi. Je sentais le poids de mon impuissance et aussi un peu de ressenti pour notre moine de m’avoir si directement transformé. Mais heureusement on nous a indiqué un médecin dans la région qui pourrait peut être… pardon qui pourrait à coup sur guérir notre supérieur.
Deux à trois heures de route plus tard nous arrivions dans un village don les villageois semblaient en piteux état. On les aurais cru sans vie ni volonté et pourtant ils continuaient de travailler. Nous avons eu du mal à nous faire comprendre mais nous avons quand même réussi a saisir où se trouvait leur guérisseur.
Nous sommes entré dans sa hutte et avons toqué à sa porte… Mais quel ne fut pas notre surprise de reconnaitre la voix qui s’éleva de l’autre coté de la porte…
La mienne!
Immédiatement les esprits se sont échauffé et mes compagnons ont abordé mon double avec autant de finesse qu’un troupeau de gnou. Il s’est alors immédiatement mis sur la défensive. Après tout nous étions venu pour lui demander de l’aide et c’est avec violence que mes compagnons le réquisitionnais… au nom de l’Empereur… L’autre moi était un blasphémateur arrogant. Il refusa net d’aider et les kami savent que pourtant il devrait pour faire changer d’avis mes compagnons. Mais voila il me vois comme son ennemis et mes paroles ne semblaient pas l’atteindre… Peut être ne comprend il pas le chauve souris. Il s’oppose donc à mes compagnons de route soit disant parce que je suis faible.
C’est de dépit que mes compagnons on scellé temporairement ses pouvoir afin de le kidnapper. Nous avons du fuir un village de zombi qui cherchaient à nous empêcher d’emporter leur médecin. Encore maintenant je ne sais pas si mon double était là pour les soigner de cette affliction ou s’il en était responsable.
De retour au camps la question de le garder prisonnier se fit entre mes compagnons… On m’a demander si je le voulais mort… Comment peut on me demander de tuer qui que ce soit… encore plus si cette personne essaye de sauver des vies… Certes en reflétant le pire de ma personne mais qui sauve malgré tout des vies. J’ai donc bien évidement refusé qu’il meure. Quand il retrouvera l’usage de ses pouvoir il partira en changeant de forme… aucune prison ne peut vraiment le retenir. Car je connait ses pouvoir pour en avoir été le récipiendaire à un moment.
Mais nous avons un rendez vous important ce soir et nous ne pouvons nous permettre de perdre du temps à statuer…

( 26 mai, 2017 )

Mise à sac

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! Il semblerait que nous soyons en train de terminer le livre 2… Mais aucune certitude… Quand on m’en donnera la liberté je ferrais donc les affiches du livre 2 quand on m’en donnera les détails.

Après avoir restauré au minimum de nos besoin mes compagnons et en restant vigilant, nous avons fouillé la salle afin de ne rien oublié et sommes repartie en laissant une bonne quantité de matériel, comme une grosse clepsydre. De retour au camp ce dernier avait été mis à sac, nos montures déchiquetés ( à l’exception notable du cheval de Meiyoto) et notre écuyer kobold empoisonné et inconscient. Le viflin avait vraiment la rancune tenace. Nous avons mis le plus de distance à pied avec l’endroit avant la nuit en direction de notre cité.
Meiyoto avait contracté une maladie qui semblait assez méchante et j’ai donc pris sur moi son mal. Vu sa droiture d’esprit j’ai préféré taire que sa guérison soit à mon détriment. Mais je suis assez résistant à la maladie et celle ci ne me posa aucun problème lors des jours qui suivirent.
Quand nous avons émergé de la forêt la première chose que nous avons vu était des fermes dévasté. Ni une ni deux je me suis porté au secours des paysans blessés. Mais le pire était l’état de notre cité au loin. Quelque chose s’était passé… quelques chose qui avait assez traumatisé nos gens pour qu’ils restent muet de stupeur. En arrivant à Cérulé nous constations la désolation… un quartier avait été saccagé et les citadins restaient eu aussi muet et abattu par leur expérience. Nous avons cru a une attaque ou à une catastrophe naturelle… il s’avéra que ces deux théories furent concordantes. Kesten pu nous renseigner sur la nature de l’agression : Un Ours-hibou. J’étais perplexe. Les gardes de la cité auraient du pouvoir gérer une tel créature mais j’étais bien en dessous de la vérité… L’avenir allait me le prouver. Nous avions peu de temps devant nous car nous devions nous préparer pour notre rendez vous avec le Roi. Mais nous avons quand même décider d’investir nos six derniers jours à la traque et l’élimination de cette créature. Car si un tel monstre trainais dans nos campagnes il était de notre devoir de protéger nos gens en faisant en sorte qu’elle ne revienne plus jamais.
La piste fut facile à suivre et il ne nous fallut que trois jours pour trouver l’antre de la créature. Cette dernière était bien trop grande pour son espèce et on pouvait voir que quelqu’un avait tenté de la dresser. Après avoir tué la créature nous avons inspecté son repaire et posé une théorie basé sur nos trouvailles.
La créature avais un harnais et nous avons retrouvé des cadavres humains. Nous en avons déduit que des personnes avaient tenté de la dresser. Nous avons trouvé des reste d’autre ours hibou, des petits, morts. Nous en avons déduit que la créature avait perdu sa porté, et cela nous à horrifié. Les cadavres humains avaient une carte de la région avec le repaire des ours hibou et la localisation de Cérulé. Certains envisagent une malversation, voire un complot, à notre égard. L’un des petits était encore vivant et Clukdule tenta de le gérer. Nous avons trouvé un anneau qui reproduisait les effets du sort de Charme monstre. Mais c’était la dernière pièce du puzzle car cet anneau maudit ne charmais pas les monstres mais les transformais en créature sanguinaire prête à tout pour détruire la civilisation.
J’ignore encore où toutes ces découverte vont nous mener mais j’espère que nous n’avons pas un nouvel ennemis inconnu et insidieux… ont vient juste de se débarrasser des trolls laissez nous souffler!

( 23 mai, 2017 )

Coincé sans pouvoir agir. (partie 2)

Livre des Cinq AnneauxSalut les étoiles ! Je sais j’ai mis du temps à faire cette suite désolé pour ceux qui suivent vraiment les aventures. Et désolé mais ce n’est pas la fin.

Avant de partir faire les kamis savent quoi (aller à un rendez vous donné par notre ennemis en fait). Nous avons reçu trois visites. La première nous annonçais que le seigneur Mirumoto prenais « exemple » sur nous et envisageais de faire une offensive lors de la prochaine nouvelle lune… ne nous laissant que peu de temps pour régler le problème Rakshasa. La deuxième nous informais que notre supérieur des magistrats d’émeraude qu’on croyait mort ne l’était pas et qu’il s’était réfugié avec quelques fidèles dans la jungle. Pour ce qui est de la troisième c’est beaucoup plus compliqué car c’est la venu de personnes assez importante accompagné d’un homme-singe ivre dans la maison qui marque cet événement. Le yojimbo du clan du phénix qui nous avait accompagné à l’ancienne cité et une créature qui s’avérait être comme moi a l’exception que lui était un renard, nous amenaient donc Shojo En’yu qui se révéla être une sorte de prophète. Ce dernier ayant besoin d’être fortement alcoolisé pour réaliser ses prophéties Isawa san reçu donc discrètement une bouteille d’alcool à donner au singe. Ce dernier nous fit donc un ensemble de prédictions :
-La fausse Dame Asahina va remodeler le monde à son image.
-Il faut aller au rendez vous de ce soir ou un allié inconnu mourra.
-Tôt ou tard il faudra traiter avec les Araignées.
-Quand nous verrons les lumières nous aurons le choix entre deux chaos.
-Le démon bleu…
C’est à ce moment que l’homme singe tomba inconscient, nous laissant nous débrouiller avec tout cela. Le moine de notre équipe fera remarquer que le saké servi était du vin de kenku et que normalement seul l’empereur peut en boire un verre et seulement lors de son intronisation en tant que tel… Vraiment du gâchis donc.
En vertu des propriété de la maison nous sommes allé voir notre supérieur dans la jungle… Ce que nous allions trouver là bas allait encore plus nous abattre.

( 18 mai, 2017 )

Coincé sans pouvoir agir. (partie 1)

Livre des Cinq AnneauxSalut les étoiles! Je doit vite coucher cette histoire par écrit avant qu’elle ne s’évapore. En effets les histoire paraissent toujours plus vaporeuse quand on a pas été présent a certaines partis… (j’ignorais même en avoir raté une).

J’émergeais de mon sommeil dans une chambre à l’allure familière mais pourtant inconnue. Des motifs d’oiseau blanc décoraient l’endroit et j’allais découvrir par la suite qu’il s’agissait là de la signature de la Fortune qui nous avait accordé le cadeau que je m’apprête à vous décrire. L’endroit me faisait penser à la maison de l’Ishiken de notre équipe. Il semblais que nous ne nous étions pas éveillé Isawa San et moi lors de notre expérience mystique. Mais guider par Inari, ceux qui s’étaient réveillé avaient été chercher la seule arme capable de tuer le Rakshasa. Mais victime d’une illusion ils avaient tué nombre de gardien innocent en les confondant avec des monstres. Étant maintenant recherché, ils se replièrent vers la maison qui nous servait de point de ralliement mais cette dernière avait été touché par la bénédiction de la Fortune. Elle permet, à la condition que l’unissons des occupants de l’entrée soient d’accord et connaissent l’endroit, d’ouvrir vers n’importe quel lieu connu. De plus l’endroit semblait s’étendre et sans fin, recelant plus de pièces qu’un palace ne puisse compter. Une règle cependant, ne jamais tourner à droite. De par ma nature je ne suis pas du genre à questionner ce genre de règle.
Le jeune Ivinda et nouveau Gourou nous dit avoir fini d’étudier le rituel pour vaincre le Rakshasa, et il nous expliqua aussi un détail troublant des pouvoir de la créature : Elle scinde son âme. Cela dans le but de l’introduire dans le corps d’une personne dont il a corrompue et détruit l’âme. Grace à cette méthode il aurait donc pris le contrôle de l’usurpatrice… mais le marchand que nous croyons être sa forme humaine pourrait n’être en réalité qu’une coquille n’abritant qu’une partie de son âme aussi. Ces personnes avait un secret, quelque chose qui pesait sur leur âme… une faille par lequel le rakshasa  passait pour les détruire de l’intérieur… Mais il semblait devoir effectuer un rituel pour parvenir à cette fin. Néanmoins notre moine alla vers chacun de nous pour savoir si nous avions des secrets. Encore maintenant je suis surpris de la formulation avec laquelle il me posa la question : « Avez vous un autre secret que celui d’être un animal transformé? ». Il avait abordé le sujet sans me laisser une chance de l’interrompre me forçant donc à briser mon tabou qui consistait à ne pas tolérer qu’on aborde le sujet de ma nature en ma présence. Je me retrouvait par voie de fait privé de tous mes privilèges humains et retrouvait ma forme de Koumori (une chauve souris). Un serviteur m’amena un parchemin et un pinceau pour que je tente de communiquer par écrit. C’est une chance que je soit déjà bloqué car je pu donc répondre par autre chose qu’une question. Il ne me fallut que 3 mots pour leur faire comprendre que j’avais provoqué la mort de mon père adoptif : Responsabilité, Culpabilité et Père. A l’issue de cette révélation je me suis replié sur moi même.

( 17 mai, 2017 )

Cauchemars Féerique

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Aujourd’hui je continu Kingmaker qui se révèle plus simple pour moi à résumer, mais promis je vous ferais le résumé de mon L5A de ce week end cette semaine.

Nous avons été harcelé lors de notre visite des ruines par une créature vicieuse et sournoise. Cluckdule reconnue en elle un viflin. Ses assauts furent d’autant plus handicapant que la végétation et les compagnons féeriques semblaient déterminé a nous régler notre sort. Fort heureusement nous avons réussi à nous barricader dans l’une des tours. A partir de là nous avons tenté de nous reposer un peu. Meiyoto tenta de son coté de faire une ouverture dans le toit pour avoir une meilleur vue et tenter une sortie vers l’extérieur du fortin. Hélas Raktiel, le compagnon Mégacéros de Cluckdule (et oui je dit Mégacéros et pas Mégalocéros mais je vais pas laisser une erreur de traduction se perpétuer) était bien trop massif et pas en mesure d’escalader un mur (et pour être honnête je me demande même comment il est rentré dans la tour). Cependant cette tentative nous permis de découvrir qu’il y avait un passage dans la muraille près de notre tour. Nous avons alors saisi notre chance et foncé vers la sortie… Avec une très relative efficacité. Les membres du groupe étaient soit malade soit empoisonné ou tout simplement épuisé. Nous avons donc fait retraite au camps pour lécher nos plaies… et ce fut fait dans l’ensemble. Mais le Viflin nous pista et harcela notre camps durant la nuit. Ceo et moi ne devons notre capacité a relancer des sorts le lendemain qu’à nos anneaux de subsistance. Dans la nuit le Viflin avait dérobé le grimoire de Katelyn et nous sommes donc retourné au fortin mais cette fois nous étions préparé… mais hélas pas à faire face à ce que nous allions y trouver… Lors de notre exploration nous avons rencontré une espèce de nymphe maléfique à la beauté subjuguante. Je ne peu même pas dire que le combat fut ardu car nous nous sommes défendu a grand peine. D’autant que le Viflin profita de la situation pour revenir à la charge. C’est dans donc dans la douleur que nous avons réussi a abattre la rose empoisonnée qu’était cette succube féerique. Mais le Viflin rode toujours.

( 13 mai, 2017 )

Histoire de professeur

Sgothan MedvyedSalut les étoiles! reprise de l’aventure Kingmaker après une semaine de blanc.

Nous sommes rentré dans la grange des fidèles de Gironna (j’ai retrouvé son nom). Et en arrivant dans la cave nous avons constaté qu’elles nous attendaient. Je pouvait reconnaitre malgré son déguisement Cana parmi elles, portant la tenu de cette secte. Son infiltration s’était plutôt bien déroulé. J’aurais voulu qu’on les arrête pour les juger mais elles se sont battu jusqu’à la mort… et mes compagnons sont des brutes. J’ai pourtant tenté de les sauver en soignant amis comme ennemis mais mes efforts furent vains. Durant le combat Meiyoto fut maudit par la prêtresse adverse. Et nous avons donc veillé à la récupération de notre seigneur avec le soutient d’Erastil. Durant la nuit Ceo fini par réussir a ouvrir le livre qui l’avait maudit en premier lieu… décidément les malédictions ont un écho particulier dans cette histoire. Elle est arrivé à toute allure pour signaler d’une étrange créature fantomatique était apparue et étudiait le fameux grimoire. L’ombre ne parlais pas un traitre mots de Taldan, la langue commune, par contre il comprenait le Celeste. Ce qui est heureux car la présence supposé d’un possible spectre m’avait bloqué en mode Celeste… décidément ces malédictions. Après discussion avec Jalil le magnifique il s’est avéré être une sorte d’archimage d’un autre temps. Et pour faire bref Ceo à maintenant un nouveau précepteur. Nous avons craint d’être retardé par les impératifs de cette soudaine formation. Mais l’esprit est lié au livre alors pas de problème. Dans le même temps, Ryu, l’écuyer Kobold de Meiyoto a rejoins les cours que je donne aux enfant pour qu’ils apprennent à lire et écrire. J’ai foi que cela permettra aux enfant à connaitre nos voisins non-humains avec tolérance.
Hélas nous avons du partir pour vérifier la ruine elfique au Sud-Ouest du bosquet des fées. Lors du trajet j’ai continué a instruire Ryu. Il est vraiment d’une assiduité exemplaire. Dans les ruines nous avons subit une attaque éclaire et nous ignorons encore de quoi il s’agissait. Mais notre exploration ne fait que commencer…
Cérulé 17-05-12

( 7 mai, 2017 )

Curiosité et bonhomme de glace

Brogar pour WarhammerSalut les étoiles! cette fois j’écris en écoutant l’enregistrement audio de la partie. Bon je en vais pas trop me forcer et je risque de faire ça petit à petit.

C’est sur le bateau que j’ai réalisé que j’avais pas le mal de mer. J’avais quand même une grosse appréhension. Surtout que Luca insistait de son coté pour qu’on voyage plus par bateau, en argumentant des histoire d’absence de péage et qu’on se fait même payer pour naviguer. On nous a parlé d’une salle magique à ne pas visiter. Une salle qui serais plus froide et qui transporterais des truc pour des mages de Nuln. Lastarel n’a pas pu s’empêcher d’aller fouiner dans les affaires de son frère. J’ai pas voulu me risquer et j’étais prêt à aller faire les choses dans les règles. J’ai dit aller voir le capitaine… au moins ça leur laissait le temps de faire leur affaire sans m’impliquer dans leur affaires louches. Mais ils ne veulent pas m’épargner ça et je me suis dédouané en faisant le guet. Ils ont trouvé Lastarel enfermé dans la salle froide… en compagnie d’un guerrier du Chaos de Nurgle pris dans un cube de glace. Mais au moins quand ils sont sorti j’aurais pu voir les elfes se frotter entre eux pour se tenir chaud. Lucas a tenté de me faire un signe je sais pas trop ce qu’il a voulu me dire. Je lui ai donc fait savoir que personne ne venais.
On a ensuite discuté de comment on fait pour concilier notre travail de mercenaire et notre devoir d’agent de l’empire… va dénoncer une cargaison que tu es sensé protéger et dont tu devrait ignorer la nature. Pour moi on manque d’info pour savoir quoi en faire… Ils foutent leur nez partout et ensuite ils savent pas quoi faire de leur museau… Mais bon j’ai quand même présenté leurs actions comme étant les notre. Mais je pense qu’ils ne voient pas a quel point c’est « eux qui ont toujours raison de faire ce qu’ils font ». On a décidé de rendre compte à Alphonse le hobbit lors de notre halte à Altdorf.

12345
Page Suivante »
|