( 8 janvier, 2017 )

Tous sous le même ciel ou sur sur le même rail?

op3Je reviens juste de ma grosse partie de Qin qui a lieu tous les deux mois. On fait la grosse campagne officielle que fournit le jeu… et que dire? Là pour le coup je n’ai pas vraiment envie de vous faire le résumé. Je suis juste atterré par la linéarité de cette campagne et par les choix narratif de son (ou ses) auteur(s). Heureusement on a un bon MJ qui sait remanier une histoire.

Ce qui est perturbant c’est qu’il y a un paquet de drama mal ficelé dans cette campagne avec des décisions qui flirtent avec l’irrationnel d’un esprit malade. Je vous dirait bien que j’exagère mais franchement de pas beaucoup. Je conçoit qu’il faille mettre du drame pour faire plus « Chinois » (bon c’est un peu raciste comme argument mais je vois pas trop comment expliquer ça autrement) mais si encore ça avait été bien mené.

Exemple :  j’ai appris qu’un combat à mort aurais du être mené entre deux personnages joueurs… Mais bon sang on est tous des joueurs à cette table et personne ne veux voir son personnage mourir (surtout aussi proche de la fin et avec une guerre dont l’issu déterminera le destin du monde) grosso modo on est sensé suivre les lignes dicté par le script pour que l’histoire soit jolie et dramatique? Mais si c’était ce que je voulais, je ferais du théâtre. Hors, je fait du jeu de rôle, et si je veux voir une bonne histoire se dérouler, j’attends quand même d’en avoir les clefs par mes propres décisions.

Autre exemple : si on avait décidé de ne pas faire une confrontation final afin de vouloir gérer le problème autrement… (bon là ça va on est un peu con et on a pas chercher d’autres possibilité). Si on avait décidé d’éviter le combat le scénario préconise de tuer les personnages et de reprendre avec des nouveaux… les personnages n’entrant pas dans le moule de la campagne.

Je ne plaisante pas… notre MJ nous a fait le debriefing des choses qu’il a dut mettre de coté et de celle qu’il a dut garder a son grand dam… Pire c’est que je sais qu’il est capable d’être assez dirigiste mais que même lui s’excuse de devoir l’être autant pour cette campagne.

Maintenant vous allez me dire « mais pourquoi tu continu de faire cette campagne si elle est si affreuse? ». Bon du point de vue Histoire je sais pas (si on a pas le choix ça veux dire que ce n’est pas notre histoire). Du coté du MJ je doit bien dire qu’il fait des efforts particulièrement puissant pour rendre ça immersif. Pour ce qu’il en est des joueurs, j’aime bien jouer avec eux et cette partie est l’une des rares que je peux faire avec certains d’entre eux. Enfin les personnages, même si nous ne sommes pas adapté pour les rails de cette narration, ils me plaisent.

L’ambiance général du jeu et son système font que j’aime jouer à Qin, mais par pitié si vous jouez à la campagne officielle LISEZ LA EN ENTIER… puis ensuite faites des coupes franches dans les impératif de scénario… je suis sur qu’on peut mener des héros à suivre des rails sans que ceux ci ne s’en rendent compte (un des principes de faire jouer des scénarios issue du commerce). Retenez le coté Drama et faite en sorte que les personnages le vivent mais n’hésitez pas à faire les votre et supprimer ceux du livre. envisagez plus de possibilité que celle dont le livre semble se limiter. intercalez vos propres scénarios afin de donner des vrais choix à vos joueurs afin de brouiller les cartes du libre arbitre narratif… Bref faite le boulot de l’auteur de cette campagne… ou de ses relecteurs… ou de ses testeurs…

je mérite surement des tomates pourries pour avoir oser critiquer ce sacro-saint jeu du septième cercle mais il fallait que ça sorte.

|