( 12 décembre, 2017 )

Au final l’ironie c’est bien.

Mat pour SensSalut les étoiles! Voici la fin de mon petit récit pour Sens.

La journée a été rude et demain nous réserve sûrement son lot de surprise. Quand je regarde ma blessure au torse je repense au coup d’aile de Sollipsis. Sa protection de combat est sans égale. Et je manque plutôt de réflexe pour éviter les coups d’un pluricentenaire. Je souris, la blessure est profonde mais j’en ai vu d’autres. Tout les mois en fait, et je sais quoi faire dans ces moments là. C’est donc tout naturellement que mes pas m’ont ramené au complexe hospitalier de Maria Greedway. Et quelle n’est pas ma surprise de voir que je suis l’un des héros du jour. Surprise ? Non pas vraiment. Mais c’est quand même la directrice de l’établissement qui s’occupe de mon cas. Je suis bien arrogant, au fond de moi je sais comment gérer ces blessures mais je vais malgré tout chercher un médecin. Elle nettoie les plaies, les traites et les panses. Le fait de m’être fait bringuebaler à peine une heure avant de venir ne lui a pas facilité la tache et c’est d’un regard un peu mauvais qu’elle donne son diagnostique.
« Il y a peu de chance d’infection et vous devriez être totalement opérationnel d’ici deux jours.
- Deux jours…Eh bah on sera frais pour demain. »
Toujours cette Ironie. À croire que c’est ma seule défense. Mais il faut bien avouer que j’ai été plutôt chamboulé.
« Comment vous vous sentez ?
- Je sais pas. Comme quelqu’un à qui on a fait une très mauvaise blague.
- J’étais contre cette simulation mais… »
Elle cherche ses mots comme si elle était la seule personne gêné dans l’affaire.
« Mais vous n’avez rien dit.
- Le conseil avait voté pour.
- Je croit que c’est ça la différence. Si le conseil avait voté une décision injuste on ne serait pas allé dans le sens du conseil. »
Nos regards se croisent et j’espère lui transmettre ce que je ressent.
« Comment ça ?
- La différence entre vous et moi n’est pas seulement une question de bug, pas bug. C’est aussi une question de… »
Cette fois c’est moi qui cherche mes mots et c’est elle qui les trouve.
« Volonté d’agir… Fut un temps je n’aurais pas laissé faire cela et, étant contre, je vous aurai immédiatement prévenu…
- C’est dommage  »fut un temps » ça sonnait bien avant. »
Pourquoi suis je aussi impitoyable ? Je sais pourquoi. Je suis blessé. Pas seulement physiquement, mais dans mon amour propre aussi. Quelque part j’espérais qu’il y ai une personne dans cette base qui viendrai nous voir pour nous prévenir. Mais pas une n’est venu.
« J’ai appris… J’ai appris à la manière dure d’écouter la raison plutôt que mes sentiments. »
Elle a un léger sourire en repensant à sa propre histoire. Et j’ignore alors si c’est de la vrai culpabilité ou une forme de nostalgie qui l’anime à ce moment là. Je ne peut pas me permettre la faiblesse de la compassion.
« Bah on verra si ça me portera chance. C’est tout ? Je pourrais faire de l’exercice ? Est que je peut faire de l’exercice très physique ? »
Je n’ai pas vraiment envie de dormir seul cette nuit. Je pose la question en pur forme car quoi qu’elle me réponde, j’en ferais. Mon ton de voix est d’ailleurs sans équivoque ce qui la fait rougir. Elle connais mes habitudes.
« Euh ! je euh. J’ai… Les bandages devraient tenir. Il… Il ne devrais pas y avoir de problème. 
- Merci.
- Allez voir Sollipsis c’était un chercheur vitaliste et biologiste. Il a probablement des meilleurs produit pour soigner ça. »
Greedway qui cède du terrain à Sollipsis. On est vraiment à une époque charnière. Mais ça tombe bien ça me donnera un prétexte pour questionner l’instigateur.
« Je vais faire ça. Tiens. Au revoir. »
J’abandonne la médecin à ses doutes… ou ses convictions. C’est bête je pense qu’elle est de mon coté et c’est sur elle que j’ai passé une bonne partie de mes nerfs. Et puis je doute de pouvoir trouver assez de force en moi pour être aussi désagréable vis à vis de Sollipsis.
C’est plein de ressenti que j’ai parcouru le chemin qui mène au vitaliste. Et quand j’arrive à la porte de son bureau j’hésite entre toquer et entrer comme un malpropre… Je toque.
« Une seconde. »
Je tend l’oreille et surprend une discutions déroutante.
« Oh ça va aller. Tous va bien. Ne vous inquiétez pas je vais vous donner assez d’eau ça aide beaucoup… »
Il doit parler à des enfants car son ton est assez… Comment dire ? On dirais qu’il parle a des gens avec l’esprit lent. La porte s’ouvre alors que je continu a tendre l’oreille. Imperturbable Søren m’invite de la main à entrer.
« Ah ! Mat. »
Je regarde dans la salle il est seul. Mais complètement seul. Il n’y a même pas son assistant. Ce qui me laisse assez perplexe.
« Oui… C’est comme ça que je m’appelle… Je venais vous voir pour… vous dire… »
C’est idiot j’avais sûrement de bonne raison de venir ici initialement.
« …pour vous dire que vous êtes un très bon combattant. »
Non ! C’est sorti si spontanément que je me sens vraiment comme un abruti.
« … Pour… avoir de meilleurs soin et être efficace demain.
- Je ne vous ai pas fait trop mal ?
- Non… C’est juste que… je veux encore profité de ma soirée. »
Mais pourquoi je lui parle de ça ? Il est pas idiot et il va deviner que je parle de sexe. Mais il reste professionnel en ouvrant l’un de ses meubles pour prendre une sorte d’onguent qu’il me donne.
« J’ai vu qu’en vous projetant au sol je vous avais blessé… »
C’était pas le but ?
« … je suis vraiment désolé. »
Il peut l’être. Je prend mon air sombre car j’ai mes griefs.
« Pourquoi vous avez fait une chose pareil ? Pardon j’ai pas posé la bonne question. Pourquoi est que vous ne nous faisiez pas confiance ? »
Je le fixe sans sourciller. Lui prend une inspiration.
« Vous risquez, dans les mois qui viennent, de vous retrouver face à des choses qui vont vous surprendre, des adversaires que vous ne pourrez pas expliquer et des pouvoirs qui risquent de vous dépasser.
- Si vous le saviez pourquoi ne pas les avoir inclut dans nos cours ?
- Je l’ai inclus dans le dernier. »
Je sens la monté de colère affluer.
« Super ! »
Ma réponse toute trouvé façonné dans l’ironie et bien plus présentable qu’un  »putain de merde ».
« On vous a raconté ce qu’il s’est passé à la nouvelle York et vous y avez été vous même. Vous rappelez vous des quadrillas ?
- Non pas vraiment »
J’avais cinq ans à l’époque. Mes seuls souvenir de cet époques doivent être dans les reliquats de mémoires qui se manifestent dans mes rêve. Donc, rien dont je veuille me rappeler.
« nous ne savons pas ce que ces créatures là sont capables de faire. J’ai une petite idée mais tout vous sera expliqué demain. »
Il a un regard vers son bureau. Sur celui ci un dossier marqué du sceau rouge de la confidentialité. Encore des cachotteries. En même temps je sais à qui je parle : le spécialiste des  »trucs » qu’on ne devrais pas savoir.
« Vous vous en êtes admirablement sorti contre moi alors que j’avais des capacités que vous n’auriez pas pu expliquer auparavant.
- Et ? D’ailleurs comment ça s’explique ? »
Il faut bien que je tente ma chance. Et pour être franc je ne m’attendais pas à une réponse aussi direct qu’il me donne alors. L’armure qu’il portait apparais comme sortie de nulle part. Puis Søren disparais avant de réapparaître et ce en une poignée de secondes.
« Je viens de faire un voyage vers un autre monde. »
Je suis abasourdis mais je suis tellement une grande gueule que le silence qu’il mériterais est sanctionné d’un  »d’accord » avant qu’il ne reprenne.
« Je peux voyager entre ce qui est communément appelé les dimensions… et demain… vous aussi vous le pourrez. »
J’ai ma chance je la pousse.
« Bien ! Et le reste ? J’veux dire vous avez un bouton pour déployer les ailes ?
- Chaque chose en son temps. Je n’aime pas vraiment me répéter. C’est pour cela que tout sera expliqué aux membres de votre unité simultanément. Demain.
- Tout les bugs ne l’auront pas ? Il n’y aura que ceux de notre unité ?
- Non. Tout les bugs l’auront. J’aurais une journée chargé a faire un briefing à tout les bugs de la base unité par unité.
- Et vous n’aimez pas vous répéter. »
Un jour je supprimerais l’ironie de ma façon de vivre. Je sent bien qu’il se braque a moins que ce ne soit moi. Il faut donc mettre un terme à ce débat qui commence à me courir sur le haricot. J’échange les salutations d’usage avant de prendre congé de Sollipsis en emportant avec moi l’onguent. J’ai un dernier regard en fermant la porte et surprend alors la personne à qui il parlais… un pot de fleur… enfin sûrement la fleur mais quand même. Je pense qu’on peut s’inquiéter finalement.
« Désolé de vous avoir dérangé, je ne voudrais surtout pas que votre relation en pâtisse. »
Aucun regret. L’ironie ça passe bien finalement.

( 11 décembre, 2017 )

Projet Maelström

MaelstromSalut les étoiles! Ça fait bien plus d’un ans que je veux faire des vidéo de partie en ligne sur Roll20. Avec quelques amis on fait un premier enregistrement … Mais la première partie dura plus de 8h de jeu d’affilé. Et rester respectivement devant nos écrans pendant tout ce temps nous a un peu déboussolé. J’étais parti pour monter les épisodes les un après les autres… faut dire que l’idée de faire des parties de JDR comme aventure m’avais assez motivé. Mais je ne suis pas vraiment un graphiste et je comptais sur le MJ de cette partie pour habiller l’image… Bon celui ci était moyennement motivé après la partie. Une pointe de déception a surement rendu le projet impossible. Enfin jusqu’a maintenant. Car cette dernière semaine on a discuté sur la possibilité de reprendre…  le MJ de la dernière partie a proposé que je le remplace pour animer une table dans son univers.
Cet univers c’est « Maelström » et J’aime beaucoup ce qu’il propose. Voici quelques points qui servent a le présenter.
1, Le cadre d’aventure est assez cool, en effet il s’agit d’une campagne maritime qui permet de faire des histoires façon pirate ou vengeur des mers.
2, C’est un univers pensé pour D&D / Pathfinder et il y a une originalité que je trouve assez passionnante : Les dieux. En effets il n’y en a que deux Rhéa et Hélion. La première est une déesse ancienne, elle n’a pas de prêtres mais des druides comme représentant. Hélion lui est le dieu dont la foi la plus répandu, C’est l’unique dieu de l’univers et ses prêtres devraient n’avoir accès qu’a peu de domaine… c’est là qu’est la finesse. Les prêtres peuvent choisir dans les domaines d’Hélion ainsi que certains de ses saints… Un prêtre peut donc suivre Hélion et avoir accès à un large choix de domaine.
3, Depuis peu il y a eu un grand ménage dans les races de cet univers. Au final il ne reste maintenant que 3 races les plus jouée. Ça semblent peu mais en vrai cela va permettre de créer une plus grande marge de roleplay.
4, Certaines classes sont liée a certains préjugé qui sont rarement mis en scène lors des divers parties de JDR que j’ai fait ces derniers temps… Exemple :  les ensorceleurs (ou lanceurs de sorts profane spontanés en générale) sont considéré comme des mutant et mis sur le banc de la société.
5, Il y a un contexte politique simple mais qui offre aussi des opportunités de jeu.

Tout ça et tout un tas d’autres raisons font que j’ai accepté de prendre en charge cette aventure.
Il va falloir que je me renseigne plus avant sur cet univers pour le mettre en scène et j’espère bien enregistrer nos parties pour vous en faire profiter.

Et vous ça vous tenterais?

( 10 novembre, 2017 )

Plus jamais ça !

Mat pour SensSalut les étoiles! Vu le retard encaissé je reprend aussi le récit de Sens… bientôt la fin.

Les gens sont, eux, en liesse et entrent pour nous porter en héros. Enfin ceux qui ne portent plus d’arme. Akina est porté en triomphe. Nivekh, tout comme moi sommes bloqué, figé dans une émotion contradictoire. Mercutio quand à lui a disparu dans la foule, fuyant la bonne humeur de celle ci. C’est alors que je le cherche que quelqu’un me tape sur l’épaule. C’est Gladius.
« Une mission de formalité, une seul et puis vous irez à l’extérieur. »
Un immense sourire s’affiche alors sur son visage. Il est fière… Il n’y a pas à en douter. Je suis assez abasourdi par son annonce et par l’ambiance et je ne sait trop quoi répondre.
« Ok.
- Vous avez été parfait. Les bugs qui sont restés dans le bunker ne sont pas prêt pour la tache qui leur incombe. Ils serviront dans la base jusqu’à ce qu’ils soient prêt. Bravo ! Je suis fière de vous. »
Ce test m’agace au plus haut point. Il a invalidé des gens et n’a servi qu’a nous mettre en doute au yeux de tous. Mais le plus important de tout, Gladius m’a trompé. Lui me connais. Il savais ce test inutile pour moi et mon équipe. C’est le général de la base et j’hésite quelques instants. Mon poing vole jusqu’à son visage et s’écrase dessus l’envoyant au sol.
« Plus jamais ça ! »
Il me regarde surpris de mon action et sûrement aussi de ma déclaration. Il porte la main à sa mâchoire. Un mince filet de sang s’en échappe.
« Promis. »
Mon action a fait peur à bon nombre de gens ici présent, surtout des civils. Mais la plupart soldats, quand à eux, on trouvé ça assez drôle pour en rire.
« Je voudrais pas revivre la même chose deux fois. »
Conclut Gladius. Son regard est surpris. Oui. Mais il est aussi très content, je le sent.
« J’aurais du le voir venir… »
Dit Nivekh. Mais ce qui me fait rire le plus c’est que ce doit être ce que se dit Sword en ce moment même. Mais je me méprends sur ce qu’il voulait dire.
« C’est mon boulot. J’aurais du démasquer cette mascarade.
- Nous, les civils, étions au courant ,mais n’avions pas le droit d’en parler. »
Précise un homme à coté de Nivekh.
« Comptez pas sur moi pour faire un article sur ça.
- Vous l’avez vécu ! Bien sur que vous allez écrire dessus. Sinon je vous vire. »
Ce type est Éric Hosancr ? Son air m’est patibulaire et je doit bien avouer que je suis en accord avec Maria à son sujet.
Le monde bouge autour de moi. C’est alors que je plante l’épée de Sollipsis au sol, donnant tacitement l’accord à tous de me porter comme un objet de victoire. Mais mon esprit divague alors que le monde bascule. De toutes les mains qui me portent aux nues une seul m’intrigue. Elle porte des bandages en toutes circonstance et a su ne pas lâcher prise. Après mon quart d’heure de ballottage à vous en rendre malade, je me pose dans un coin et ôte le tissu qui protège mes mains. Rien. Pas une brûlure et pourtant la foudre a parcouru cette main. Il s’est passé quelque chose durant ce combat et pourtant il ne reste aucune trace de cet événement. Je fait jouer une dernière fois les muscles et les articulations de ma mains avant de reposer les bandages dessus. J’en conclus que ce mystère s’éclaircira de lui même.

( 16 octobre, 2017 )

Une déception monte

Mat pour SensSalut les étoiles! je reprend avec la suite de Sens un chapitre court mais je ne savais pas trop ou faire de coupe dans mon récit sans ça.

La colère et la déception se répandent en moi comme un poison ou force. J’ignore encore lequel des deux est le plus juste. Mais le Vitaliste prend la parole.
« Je ne vous veux aucun mal bugs. Nous avons fait tout ceci pour vous tester… »
Je serre la main qui tient l’arme de plus belle. La colère s’y dispute à l’instinct que ça pourrait encore être un piège.
« …Il s’agissait du test final nécessaire a valider que vous étiez bien ce que nous espérions. Nous voulions vérifier que vos intentions était de protéger les gens… »
Mes yeux s’écarquillent devant l’insulte. Je dédie ma vie à cela et on me test sur le but de ma vie.
« …Au péril des ordres qui vous seraient donnés. Nous voulions savoir que vous alliez être des protecteurs de la liberté plutôt que les serviteurs d’un autre pouvoir. Vous avez réussi. »
Durant le discours les trois gardes qui étaient  »mort » s’étaient relevé et semblaient plutôt bien portant. Si c’est vraiment une mise en scène… J’entends une claque sonore et Mercutio dire vraisemblablement à Akina.
« Et tu pouvait pas le voir ? Non ? »
Il n’a pas du y aller de main morte car il répond avec un léger accent de douleur.
« J’ai pas eu le temps de m’attarder sur leurs blessures. »
Il n’a pas tord d’ailleurs, à aucun moment nous n’avons eu cet occasion. Maria et son  »mort » sont là eux aussi. Le vieil homme terrifié est là lui aussi et commence à nous applaudir entraînant le reste de la foule amassé ici. Comment ai je pu être aussi aveugle. Gladius Sword entre lui aussi dans le hall accompagné de plusieurs soldats, lui aussi applaudit et semble fier. Mercutio est amère, tout comme moi et il le dit.
« Et vous êtes fier de vous ! Vous avez réussi à nous manipuler pendant toute une journée. Qu’est qui vous dit que les autres n’arriveront pas à faire la même chose ?
- Nous ne vous avons pas manipulé. Nous vous avons testé. Vous êtes bien les défenseurs de la liberté que nous espérions. S’en est fini des tests »
Sollipsis y croit peut être, mais dans mon langage on a été manipulé. Ni plus ni moins. Nivekh se raccroche à ce qu’il peut pour rester imperturbable à tel point qu’il en est perturbant.
« Ça fera un bon article au journal de demain. »
Je ne sais pas quoi dire à Sollipsis. Mais je peux lui faire comprendre… soit qu’il me connais et qu’il n’avais pas besoin de ce test soit qu’il ne me connais pas assez. Je lève la main vers lui et montre les quatre doigts de mon code puis j’abaisse mon majeur. Il n’a pas à remettre mon code en question et je m’en sent doublement insulté.

( 28 septembre, 2017 )

Création de demi-plan supérieure

Salut les étoiles! Voici un sort que je n’aurais surement jamais l’occasion d’avoir et si une campagne peut s’éterniser  jusqu’à l’obtention d’un tel sort, il est probable que mon personnage change du tout au tout. Cependant il y a de grandes lignes de possibilité. bon toute prennent en compte la possibilité d’un sort de permanence… mais qu’importe à ce niveau c’est largement dans mes moyens.
Soutient au Royaume durable : je ferais s’écouler le temps le plus lentement possible dans le plan pour pouvoir m’assurer d’être présent pour les moments de crise des années futures. Dans cette optique le royaume est surement resté aussi bon que loyal. Ça arriverais aussi à la condition que je ne trouve pas l’amour, car je me vois mal abandonner la femme que j’aime (ou l’homme mais j’ai du mal a imaginer ça pour mon perso).
Dégout du monde : Si mon idéal de royaume n’est pas atteint je ferais mon ermite et partirais loin de tous et toute. toujours dans l’esprit d’être bon
Sanctuaire : Avoir un abris comme lieu de replis.
La prison d’anti magie : pour tout les délinquants de notre royaumes la fondation de lieux de sécurité pourrait poser problème quand aux lanceur de sort. Bon dans mon idéal le royaume, les prison ne sont pas des mouroir on y apprend des éléments pour pouvoir intégrer dans la vie commune… tout le monde va vouloir me traiter de laveur de cerveau après ça.

Pour l’auteur et l’image c’est un dessinateur et un dessin pour MTG. Allez voir c’est édifiant.

Création de demi-plan supérieure Carte Sort Pathfinder

Charte des cartes de sort.

( 13 septembre, 2017 )

Combat et supercherie

Mat pour SensSalut les étoiles! je vais continuer mon récits de Sens pour ce jour. J’en verrais peut être le bout un jour.

Mais j’oublie qu’il n’est pas sans arme pour autant. Car d’un mouvement rapide il tourne sur lui même nous frappant tous d’un revers de ses ailes. Il semble mettre plus de force dans le coup qu’il me destine car je suis repoussé plus loin mais ma prise sur l’arme reste ferme. Quand je me tourne vers l’ennemie il disparaît.
« On se posera des question plus tard On sait pas ce qu’il y a de l’autre coté de la porte… »
Annonce Mercutio. À cet instant précis un puissant choc s’abat dans mon dos me projetant au sol. Je sent que l’épée commence à m’échapper des mains.

Non ! Les lames me fascinent. Je ne la lâcherais pas.

La lourde lame d’un blanc immaculé reste dans ma poigne assez longtemps pour que j’assure ma prise sur elle. Dès lors une sorte d’énergie crépitante comme de l’électricité parcourt mon bras depuis l’épée. Je ne pourrait la lâcher par mégarde. Cette pensée germe en moi comme une certitude. J’ignore ce qui s’est passé et je ne compte pas perdre de temps à le comprendre. Je roule sur le sol et quand je me relève je voie que l’homme à dans les mains les fils de taser et la mine dépité de Mercutio de l’autre coté de ceux ci. Lame en avant je fonce vers l’ennemi. J’ai l’amplitude pour l’empaler avec sa propre arme mais celui ci n’est déjà plus là lorsque l’épée aurais du le traverser. Cette fois pas de surprise. C’est les dents serré et a contre cœur que je dit.
« On s’casse.
- Attendez ! Regroupons nous au centre de la salle, tout le monde dos à dos. »
Je suis la stratégie d’Akina et bondi vers lui qui se place alors de manière à couvrir mes arrières. Mais d’autres pensent avoir de meilleurs idées que se protéger. Mercutio lève le nez vers le plafond du hall d’entrée avant de dire.
« Il n’y a pas un système d’incendie ? Parce qu’avec l’eau on le verrais. »
Akina lui décrit ce que j’ai moi aussi expérimenté.
« Il n’est pas invisible. Au moment ou j’ai abattu mon arme il n’était simplement plus là. »
Les autres se joignent alors à nous pour s’assurer une défense mutuelle.
« Cet adversaire n’est pas un quadrilla mais pourtant il possède la faculté de disparaître. Il faut qu’on arrive à prédire ses mouvements. »
Il en a de bonne. Je vais faire mon possible, mais Prédire… C’est déjà l’ennemi. À peine ai je commencé à réfléchir que l’homme réapparais devant la porte. Et claque trois fois dans ses mains. Dans un fracas de bruissement métallique les doubles porte s’ouvrent. J’ai un instant de panique à l’idée qu’un renfort de quadrillas s’ajoute à l’opposition déjà difficile que nous avons. Mais quelle n’est pas ma surprise quand je vois que de nombreux résistants sont là en train de nous regarder… de nous juger semblerais il plus. D’autres manipulent de gros projecteurs qui envoient cette lumière bleuté qui nous a terrifié pendant cette dernière heure. L’homme en armure enlève son casque et c’est le visage calme et serein de Søren Sollipsis qui se dévoile alors.

( 11 septembre, 2017 )

Miracle

Salut les étoiles! comme ça fait un moment que je n’ai pas sorti de carte de sort en voila une qui n’est pas des plus négligeable. Car j’ose le dire, dans ma recherche de sort me donnant un large panel d’action celui ci est vraiment bon. Alors c’est le pendant divin de souhait mais il est loin d’être aussi couteux. En effet c’est seulement si l’effet demandé est particulièrement puissant qu’il y a un cout en or. Alors que souhait coute d’office 25 000 po. Certains pourrait me retorquer qu’il y a souhait limité mais comme je vois qu’on peut reproduire des sorts de niveau 7 avec miracle et que souhait limité est un sort de niveau 7… l’argument de cout devient caduque… reste le fait qu’un Oracle comme moi n’accède à Miracle qu’au niveau 18 contre 13 pour un magicien avide de souhait limité… Mais outre cela, Miracle est un vrai sort de boite à outils pour prêtre et plus particulièrement pour Oracle. J’aime tout particulièrement la parenthèse qui précise « ou à la puissance qui lui accorde ses sorts ». Un  moyen de dire vous en faites pas c’est aussi sur votre liste à vous qui lancez des sorts divin sans avoir de dieu à servir.

Pour l’illustration j’avoue m’être demandé si je n’avais pas déjà utilisé l’image tant j’ai failli l’utiliser souvent. Allez voir la galerie de Matthias Utomo ça peut vous donnez des idées.

Miracle Carte Sort Pathfinder

Charte des cartes de sort.

( 10 septembre, 2017 )

Chasse au Drake forestier

Salut les étoiles! Cette fois je reprend, enfin, les affiches pour la campagne Kingmaker. Et pour que vous puissiez avoir un choix je vais vous mettre deux affiches. Une étant celle contenant le texte officiellement fournit par le jeu et l’autre une version modifié par notre MJ afin de ménager des infos. Dites moi laquelle a votre préférence. Alors j’ai ajouté une petite fioriture sur les cotés… mais bon on dira que c’est parce qu’on a de meilleur structure et qu’on fait donc des affiches plus décoré. J’ai aussi hésité à mettre la valeur de la prime… d’autant que celle ci est normalement connue des aventuriers… bah je verrais bien sur vos commentaires… s’il y en a.

 

Drake forestier

Dragon

( 5 septembre, 2017 )

cartes de PNJ partie 4

Salut les étoiles! Je fait un nouveau tour de carte de PNJ pour Kingmaker. Je reviens sur des personnages qui sont de notre royaume ou qui l’ont rejoins. alors partons pour un nouveau tour d’horizon à Cérulé. Certain sont officiels bien sur mais d’autre pas je vous laisse imaginer lesquels le sont.
Carte de PNJ Kundal Carte de PNJ Lily Teskterten Carte de PNJ Vieille Beldame Carte de PNJ Caelana Lohtarc Carte de PNJ Djetrix

( 22 août, 2017 )

Maniement des boucliers

Salut les étoiles! Je vous représente encore le travail de A.Martin aujourd’hui. Lors de mon précédent message sur les cartes de don j’abordais l’usage du bouclier. mais avant de pouvoir lui trouver un usage particulier il faut savoir faire en sorte que ledit bouclier ne soit pas une gène pour l’homme qui le manie. J’avais donc complétement occulté la carte de don à publier en premier lieu. C’est maintenant corrigé.

J’avoue avoir été surpris de trouver dans la galerie de parazitupulii des écrit en premier lieu. Mais il faut fouiller un peu pour trouver les artwork… faites vous plaisir et aller fouiner vous aussi.

Maniement des boucliers Carte Don Pathfinder

12345...17
Page Suivante »
|