( 16 octobre, 2017 )

Une déception monte

Mat pour SensSalut les étoiles! je reprend avec la suite de Sens un chapitre court mais je ne savais pas trop ou faire de coupe dans mon récit sans ça.

La colère et la déception se répandent en moi comme un poison ou force. J’ignore encore lequel des deux est le plus juste. Mais le Vitaliste prend la parole.
« Je ne vous veux aucun mal bugs. Nous avons fait tout ceci pour vous tester… »
Je serre la main qui tient l’arme de plus belle. La colère s’y dispute à l’instinct que ça pourrait encore être un piège.
« …Il s’agissait du test final nécessaire a valider que vous étiez bien ce que nous espérions. Nous voulions vérifier que vos intentions était de protéger les gens… »
Mes yeux s’écarquillent devant l’insulte. Je dédie ma vie à cela et on me test sur le but de ma vie.
« …Au péril des ordres qui vous seraient donnés. Nous voulions savoir que vous alliez être des protecteurs de la liberté plutôt que les serviteurs d’un autre pouvoir. Vous avez réussi. »
Durant le discours les trois gardes qui étaient  »mort » s’étaient relevé et semblaient plutôt bien portant. Si c’est vraiment une mise en scène… J’entends une claque sonore et Mercutio dire vraisemblablement à Akina.
« Et tu pouvait pas le voir ? Non ? »
Il n’a pas du y aller de main morte car il répond avec un léger accent de douleur.
« J’ai pas eu le temps de m’attarder sur leurs blessures. »
Il n’a pas tord d’ailleurs, à aucun moment nous n’avons eu cet occasion. Maria et son  »mort » sont là eux aussi. Le vieil homme terrifié est là lui aussi et commence à nous applaudir entraînant le reste de la foule amassé ici. Comment ai je pu être aussi aveugle. Gladius Sword entre lui aussi dans le hall accompagné de plusieurs soldats, lui aussi applaudit et semble fier. Mercutio est amère, tout comme moi et il le dit.
« Et vous êtes fier de vous ! Vous avez réussi à nous manipuler pendant toute une journée. Qu’est qui vous dit que les autres n’arriveront pas à faire la même chose ?
- Nous ne vous avons pas manipulé. Nous vous avons testé. Vous êtes bien les défenseurs de la liberté que nous espérions. S’en est fini des tests »
Sollipsis y croit peut être, mais dans mon langage on a été manipulé. Ni plus ni moins. Nivekh se raccroche à ce qu’il peut pour rester imperturbable à tel point qu’il en est perturbant.
« Ça fera un bon article au journal de demain. »
Je ne sais pas quoi dire à Sollipsis. Mais je peux lui faire comprendre… soit qu’il me connais et qu’il n’avais pas besoin de ce test soit qu’il ne me connais pas assez. Je lève la main vers lui et montre les quatre doigts de mon code puis j’abaisse mon majeur. Il n’a pas à remettre mon code en question et je m’en sent doublement insulté.

Pas de commentaires à “ Une déception monte ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|