( 17 mai, 2017 )

Cauchemard Féerique

Sgothan MedvyedSalut les étoiles ! Aujourd’hui je continu Kingmaker qui se révèle plus simple pour moi à résumer, mais promis je vous ferais le résumé de mon L5A de ce week end cette semaine.

Nous avons été harcelé lors de notre visite des ruines par une créature vicieuse et sournoise. Cluckdule reconnue en elle un viflin. Ses assauts furent d’autant plus handicapant que la végétation et les compagnons féeriques semblaient déterminé a nous régler notre sort. Fort heureusement nous avons réussi à nous barricader dans l’une des tours. A partir de là nous avons tenté de nous reposer un peu. Meiyoto tenta de son coté de faire une ouverture dans le toit pour avoir une meilleur vue et tenter une sortie vers l’extérieur du fortin. Hélas Raktiel, le compagnon Mégacéros de Cluckdule (et oui je dit Mégacéros et pas Mégalocéros mais je vais pas laisser une erreur de traduction se perpétuer) était bien trop massif et pas en mesure d’escalader un mur (et pour être honnête je me demande même comment il est rentré dans la tour). Cependant cette tentative nous permis de découvrir qu’il y avait un passage dans la muraille près de notre tour. Nous avons alors saisi notre chance et foncé vers la sortie… Avec une très relative efficacité. Les membres du groupe étaient soit malade soit empoisonné ou tout simplement épuisé. Nous avons donc fait retraite au camps pour lécher nos plaies… et ce fut fait dans l’ensemble. Mais le Viflin nous pista et harcela notre camps durant la nuit. Ceo et moi ne devons notre capacité a relancer des sorts le lendemain qu’à nos anneaux de subsistance. Dans la nuit le Viflin avait dérobé le grimoire de Katelyn et nous sommes donc retourné au fortin mais cette fois nous étions préparé… mais hélas pas à faire face à ce que nous allions y trouver… Lors de notre exploration nous avons rencontré une espèce de nymphe maléfique à la beauté subjuguante. Je ne peu même pas dire que le combat fut ardu car nous nous sommes défendu a grand peine. D’autant que le Viflin profita de la situation pour revenir à la charge. C’est dans donc dans la douleur que nous avons réussi a abattre la rose empoisonnée qu’était cette succube féerique. Mais le Viflin rode toujours.

Pas de commentaires à “ Cauchemard Féerique ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|