• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 mars 2017
( 16 mars, 2017 )

… d’expression

sens« … nos autres objectifs secondaires sont d’en apprendre le plus possible sur notre ennemis. De comprendre les runes et d’identifier tout les points faibles que notre ennemis présente. »
Tu fait fausse route Sword. Notre objectif c’est de détruire les runes. Si tu les comprend tu sombrera peut être dans la même folie que Myphos. Si notre ennemis présente des points faibles ils seront faux. Il nous faudra identifier tout les points faibles que notre ennemis dissimule.
« Comme je serais sur place vous pourrez être sur que je vous communiquerais toutes les informations que je trouverais.
- Je peux compter sur vous pour dire la vérité au peuple. »
La jolie distinction, il ne peut donc pas compter sur lui pour garder une information secrète.
« Combien de temps vous pensez que cela va prendre pour libérer la terre ? »
Sword hésite longuement avant de répondre à la question de Nivekh.
« Je dirais une quarantaine d’année… Une trentaine si on est optimiste. »
On fera moins. Si on veux sauver l’humanité des runes il est hors de question de perdre la moitié de ma vie à sauver juste un tiers du monde. Je ne prétend pas le faire en soixante douze heures. Mais en jours qui sait. En tous cas avant la fin de l’année je compte bien qu’on ai libéré la terre. Tu prend trop ton temps Sword. Il poursuit d’ailleurs.
« Une fois que cela sera fait. Nous aurons une planète entière derrière nous. Séléné et Mars ne seront, alors, que des étapes. La guerre approche messieurs espérons que nous y seront tous préparé. »
Arrête de rêver !
« La guerre est déjà là… et depuis un bout de temps. »
C’était plus fort que moi j’ai du le dire sans quoi je m’en serais voulu de le laisser dans ses illusions.
« Je suis d’accord, mais une nouvelle bataille arrive. Une bataille dont nous ne pourrons sortir que victorieux. »
Qu’est ce qui le rend si sure ? Il ne nous fait pas confiance et surestime même la durée du combat. La seule chose que je sais. C’est que je suis déterminé à gagner.
« Vous faites des interviews de qui ? Nevikh.
- Tous les bugs que je pourrait trouver, mon équipe en particulier, ainsi que des membres du conseil. Pour avoir leur impression quand à la journée de demain.
- Bien. Søren Sollipsis est indisponible pour le moment mais je suis sur que vous pourrez trouvez Maria Greedway à l’hopital. Elle doit se préparer au cas où la manifestation dégénère. Ça ne devrait pas arriver mais sait on jamais. Et Michel Sétra sera chez lui… probablement en train d’écouter un vieux tourne disque qui lui as été donnée par des agents de retour de mission à Sydney. Il l’écoutera sûrement toute la journée. Je vous souhaite une bonne journée.
- Merci monsieur. »
Répond Nivekh. Sword se tourne vers moi.
« Tu as fini ton entraînement ?
- Oui. Jusqu’à la prochaine fois.
- Je vais te demander un service. Tu vas accompagner Nivekh et t’assurer qu’il n’écrive de mauvaises choses sur Sétra. On sait tous qu’il a ses travers mais il faudrait éviter que… »
Il me lance un regard entendu. Mais il me connaît mal.
« Je ne m’assurerais de rien du tout. Je le laisserais faire ce qu’il veux. »
Je lui montre alors ma mains avec quatre doigts levés et j’abaisse le majeur. Chaque doigt est une vertus de mon code : Protéger, Liberté, Adaptation et Servir. Je ne suis pas juste un soldat… je dirais non aux ordres qui iront contre mon code fussent ils émis par Gladius Sword lui même.
- Comme tu veux. C’est juste… J’aime bien Sétra mais il y a des moments où lors de ses interviews il est passé pour un… »
Il ne comprend pas ce que je lui montre. Faut il le dire ?
« Liberté ! »

|