• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 mars 2017
( 9 mars, 2017 )

Dieu et héros

sensSalut les étoiles ! Je reprend mon histoire de Sens cette fois.

C’est fou le nombre de balles qu’on peut tirer en un quart d’heure. Gladius s’est désintéressé de moi pour aller voir les autres tireurs. Je m’éponge le front quand je vois arriver ceux de mon unité.
Akina, Nivekh et Mercutio, un homme blond et fin qui ne se sépare ni de sa peluche : monsieur Gary, ni de son carnet de dessin.
Je les rejoins rapidement, posant mon arme au passage. Le temps d’être avec eux il sont déjà en discutions avec Sword.
« … toujours disposé à répondre aux journalistes surtout quand il s’agit de bugs. »
Nivekh continu donc son article ici et avec Sword.
« Hé bien monsieur. Comment envisagez vous la journée de demain ? »
Sword Rigole avant de répondre.
« Je ne peut pas tout vous dire pour le moment. Søren a prévu une cérémonie où vous obtiendrez un équipement de haute technologie conçue par lui même. »
Visiblement notre reporter n’est pas satisfait et repart à la charge.
« Vous ne pourriez pas nous en dire un tout petit peu plus ? Une exclusivité ?
- Je suis désolé pour le journal. Il s’agit de données confidentiel… Mais les résistants pourront bientôt constater de quoi il s’agit. Je ne doute pas que vous en ferez un article. Je ne le dirais pas mieux que Søren Sollipsis lui même, mais il est des choses qu’il vaux mieux ignorer.
- C’est effectivement le credo de notre vice président.
- J’espère que tu comprend.
- Il y aura une cérémonie et beaucoup de gens viendront vous applaudir lors d’une manifestation ce jour là. D’ailleurs j’espère que l’autre manifestation ne posera pas de problème. »
Un problème de manifestant ? Je n’ai pas te temps de verbaliser ma question car à peine me vient elle que Mercutio répond à Sword.
« Je croyait que savoir c’était pouvoir ?
- Oui bien sur. Mais vous pourrez savoir bientôt. Et s’il y avait un espion dans nos rang cela pourrait être dangereux que Myphos en sache trop sur nous. »
La conversation dérive… et j’ai une question je la pose avant d’être complètement hors sujet.
« Il y a une manif aujourd’hui ?
- Oui c’est civils mécontents de leurs statut. Ils en ont assez des traitement de faveur des militaires et d’ailleurs Eriol a commencé à distribuer des tracts. Søren lui a donné un livre étrange dont il tire plusieurs passages pour s’inspirer dans sa manifestation. »
Eriol un militant ? C’est drôle je ne l’aurait jamais imaginé grandir vers ça. Il a raison les militaires ont des privilèges, mais il a aussi tort de vouloir les supprimer. Personnellement je préférerais être protéger par de vigoureux soldat que par des soldats faméliques. Je n’ai pas la sensation que ceux qui ne risquent pas leur vies réalisent la chance qu’ils ont déjà. S’il veulent tant que ça leurs conforts qu’il retournent à leurs vie normale, prévisible par Cosmo & Rebirth.
Mercutio n’a, quand à lui, qu’une curiosité culturelle.
« C’est quoi le nom du livre ?
- J’ignore le titre. Je sais juste qu’il s’agit d’un livre religieux. »
Gladius Sword perds son regard dans le vide quelques instant avant de déclarer.
« C’est dommage il ne reconnaît pas le seul vrai dieu. »
Jamais je ne serais comme ça. À rêver du passé comme d’une bouée de secours. Mais qu’est ce que je raconte ? Ce matin c’était exactement ce que je faisais.
« Vous parlez de Finlongfinger je suppose ?
- Oui ! Mon père était un dieu parmi les hommes. Il a été très bon pour moi… Il m’a formé aux arts de la guerre. Il m’a enseigné tout son art de vivre… tous ce qui est bon en moi je le tiens de lui. »
Dois-je aussi en vouloir à Finlongfinger ? C’est déjà si compliqué d’être en désaccord avec le président de la résistance alors son dieu. Sword et Nivekh continuèrent de discuter pendant que Mercutio me dit soudainement.
« Mais en fait toi. Du coup. Vu que c’est son père … »
Faux il n’eut aucun enfant. Mais philosophiquement je dit pas non.
« … et que toi tu es entraîné par lui… »
Dit-il en désignant Sword.
« … D’une certaine façon t’es un peu comme les héros grecs.
- Les héros grecs ? Non.
Je me ravise car je ne sais même pas qui sont ces grecs.
« J’vais peut être avoir besoin que tu m’explique.
- Dans la mythologie ces héros là sont des demi-dieux et sont formé par des entraîneurs eux même héroïque.
- Je ne sais pas à quel point on peut dire ça. »
pour être honnête, ne connaissant ni mon réel ascendant ni celui de Gladius… je me remet alors dans la discussion qu’ont Gladius et Nivekh.

( 9 mars, 2017 )

Sentier de la gloire

Salut les étoiles ! Je reprend mes sorts de niveau 2. Et pour tout dire je pense que ce sort est un sort de soin assez puissant. Alors vous me direz qu’il vaux surement mieux lancer un soin modéré au lieux de ce sort. J’ai débloqué ce sort au niveau 4 et à ce moment là il est vrai qu’il n’est pas si fort. Mais il faut penser que ce sort est un soin de groupe dès le niveau 2. S’il est utilisé hors combat on peut même être sur de ne pas gâcher une seule seconde de ce sort. Alors à choisir entre rendre 2d8+4 à une cible et 4 à plusieurs (4×4 + 3×4 + 2×4 + 4 maximum et même pour ne soigner que 4 perso ça vaudrai le coup) je pense faire vite mon choix. De plus ce sort contre efficacement les hémorragies et les situations de points de vie négatif. Imaginez quand j’aurais l’extension de durée, ça ferra un sort de niveau 3 de groupe très correct (pour le coup je l’aurais qu’au niveau 9 mais ça ferais 4×18 au lieux de 3d8+9).

L’auteur, Grzegorz Rutkowski, à des aquarelles qui sont vraiment classe.

Sentier-de-la-gloire-Face-de-la-Carte

|