• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 5 mars 2017
( 5 mars, 2017 )

Brogar, un nain pas comme les autres

Brogar pour WarhammerSalut les étoiles ! Ce Week end j’ai commencé une nouvelle aventure… et bon sang qu’il est drôle de casser les clichés tout en restant dedans.

Brogar est un nain qui n’a jamais eu l’occasion de croiser ses semblables. Il fut trouvé bébé dans un couffin flottant au bord du Reik supérieur par un couple de fermier humain. ces derniers l’on élevé et il fut toujours bien accepté dans sa communauté d’adoption. Il a passé sa jeunesse à faire paitre des troupeaux et ce jusqu’à la mort de ses parents… il est alors dans les 45 ans, pour un nain c’est le début de son age adulte. Il décide alors de s’engager dans la milice local ou il réalisera, à tort ou à raison, qu’il exerce facilement une sorte d’emprise sur les gens… Il ne réalise pas clairement sa nature autoritaire de nain. Il se lie d’amitié avec Eric, un humain qui est assez porté sur les filles et la boisson. Malgré la différence d’age Eric est un peu comme un petit frère pour Brogar et le nain est assez fière de pouvoir veiller sur sa petite communauté. L’arrivé de Lucas Salsepareille, un hobbit en quête d’aventure (oui je dit hobbit et je vous zut), va permettre a Brogar d’envisager le monde un peu différemment. Mais il est dur de s’imaginer aventurier pour une personne qui n’a jamais quitté sa campagne. Mais un petit coup de pouce du sorcier local, va mener ce nain à suivre le hobbit sur la route de Marienburg. Le lanceur de sort à un message a faire passer et demande alors à la milice d’accompagner Lucas jusqu’à la ville lointaine. Sur la route les trois aventurier improvisé rencontrent et sauvent Marta. En la ramenant chez elle dans un village particulièrement pauvre, ils se font « engagé » pour virer des brigands d’une petite ferme isolée. Mais rien ne va quand ils découvrent en fait des goules qui tentent de cacher un étrange coffret. Le combat fait rage mais est de courte duré tant nos aventuriers semblent servi par une grande chance (sauf Lucas qui ne semble pas être un grand combattant, au sans propre comme au figuré). Ils récupèrent le coffre et envisagent même de le rendre au villageois mais ces derniers n’ont jamais vu cet objet et personne n’arrive à ouvrir l’objet; la clef est manquante. Nos amis partent donc et sont vite rejoins par Marta qui fugue pour devenir magicienne et espère intégrer l’école de Nuln qui est sur la route de l’équipe. Une fois à Nuln, les aventuriers découvrent que Marta ne pourra pas entrer dans la ville sans une recommandation émanant d’un autre mage. Elle se fait embaucher sur place comme serveuse et attendra notre retour de Marienburg pour que nous puissions la présenter au sorcier de notre village. Brogar rencontrera des nains avec qui il partagera son histoire. Ces derniers lui proposerons de venir à Zufbar quand il le pourra pour consulter les archives et peut être pourra il retrouver une trace de sa famille. Après avoir pris une chambre dans une auberges, Lucas  se fait conseiller sur un moyen d’ouvrir le coffret. C’est au prix de 10 couronnes qu’un truand mais aussi magicien réussira à en forcer l’ouverture. Quand le trio ouvrit le coffre ensemble et dans l’intimité, une étrange poussière lumineuse envahit la salle avant de disparaitre. Le coffret contenait une phalange et un tube avec trois gemmes. La nuit le groupe rêva qu’un démon que nous pensions être Korne lui même. Nous avons tenté de prévenir le temple de Sigmar mais on ne peut pas dire qu’il nous ai bien accueillit. Ces cons nous ont fait attendre toute la journée. Après avoir étudié la situation il s’est avéré que nous étions maintenant maudit car si cette boite s’éloigne trop de nous nous souffrons puis risquons la mort. Il faut pour conjurer le sort replacer la phalange au doigt du démon… Sauf qu’on sait pas où il est ce démon… et puis quand nous sommes allés nous coucher, nous avons réémergé dans la salle juste après l’ouverture du coffret… Dans quoi je me suis fourré moi?

|