• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 4 mars 2017
( 4 mars, 2017 )

Champ de tir

sensL’ennuie est un ennemis qui ne se laisse pas vaincre facilement quand on doit attendre le lendemain. C’est donc morose et impatient à la fois que je suis allé au centre de tir pour tuer le temps. Celui ci se trouve à la périphérie de la base et pourtant une dizaines d’autres bugs avait décidé, comme moi, de s’entraîner même en sachant que qu’aujourd’hui on a notre journée. Je sélectionne mon équipement ainsi que mon arme tout en regardant ces  »frères » tirer sur les cibles mouvantes du centre. Mais au bout de quelques pas je constate que Sword est là en train de donner des conseils à l’un d’entre eux pour passer au suivant. J’hésite à partir. Lui parler va juste me mettre en colère mais si je part je suis aussi un lâche. Après une grande respiration je continu d’avancer pour me mettre au bout du stand de tir.
Du coin de l’œil je vois que Sword viens sûrement pour me parler. Mais qu’est ce qu’ils ont tous aujourd’hui. Il se place derrière moi et me regarde tirer. Je ne suis pas un mauvais tireur qu’il aille donc voir les autres.
« Tu tire trop vers le bas. Redresse ton canon quand tu tire. »
interrompant mes tirs, je repose le fusil et me tourne vers lui.
« Ça va bien ? »
Dit il en constatant mon mutisme. Un silence que je m’impose pour ne pas être désagréable. Enfin que je m’imposait car c’est dur de ne pas lui répondre.
« La dernière fois qu’on s’est  »vu » ça remonte à un mois alors : oui. Normalement demain il n’y a plus de soucis.
– Normalement. Mais si tu veux retenter l’exploit de me battre en entraînement ça peut toujours se faire.
– Demain ou dès maintenant ?
– Après demain je devrais pouvoir libérer un peu de mon temps. Avant c’est compliqué. »
Après demain ! Mais qu’est ce qu’il croit ?
« Si on est pas déjà partis.
– J’ai commencé à trier les différentes missions qui doivent être exécuté. Et les épreuves sur le terrain ne vont pas commencer tout de suite. »
Je le regarde intensément. Il ne peut pas… Il n’a pas le droit de me faire ça. J’attends ma vie entière ce moment et…
– Faut qu’on s’assure que vous soyer près.
– Sans déconner…
– Je connais ton enthousiasme à partir. Mais tu es l’un de mes meilleurs hommes et je n’ai pas envie de te perdre à cause d’une erreur d’entraînement. »
Il semble chercher ses mots et je ne vais pas le laisser les trouver comme ça.
« C’est sur le terrain qu’on apprendra. C’est pourtant pas compliqué à comprendre ça ?
– Tu as joué aux échecs ? Tu sais donc qu’il est préférable de sacrifier des pions que des tours. »
Ainsi c’est ce qu’on est : des pièces à sacrifier ? Oui j’ai joué au échecs et ça ne reflète pas la guerre. C’est un jeu dans lequel deux groupes s’affronte. Nous ne sommes pas des pièces d’échecs et ceux d’en face non plus. Si Sollipsis meurt je ne me considérerait pas comme perdant pour autant. Et qui nous dit qu’une fois Myphos vaincu nous auront gagné pour autant… les tyrans changent…
« Je sait que ça t’énerve mais avec le recule tu verra que j’ai pris la meilleur décision. »
Je le regarde. Tout perclus de certitude qu’il est. Je ne le ferais pas changer d’avis… autant parler à un mur.
« J’ai le droit de ne pas être d’accord ?
– Oui… j’aime pas avoir à imposer ça aux bugs… Mais je tiens à vous et c’est pour ça qu’il me faut du temps avant de vous voir partir dans la nature comme ça. On ne sait pas quels armes Myphos a pu développer pendant que nous étions resté sous terre. »
Pour qui il me prend ? Je ne suis pas son fils et aucun des autres bugs non plus… Qu’il garde ceux qui ont peur d’agir pour les couver si ça lui chante. Et les armes de l’Omicron quelle qu’elles soient. On devra bien les affronter. Et puis qu’il ne me fasse pas avaler qu’il n’a pas fait en sorte que les quelques missions des autres bugs à l’extérieur ne lui ai rien révélé sur ce qui se trame dehors.
« C’est pas satisfaisant… Je demanderais qu’on soit envoyé en mission le lendemain de notre cérémonie. »
Après tout, le vrais cerveau c’est Sollipsis. Je remet mon casque et épaule mon fusil pour le vider.

( 4 mars, 2017 )

Gouttiére

GouttiéreSalut les étoiles ! Aujourd’hui c’est avis de recherche. Je peut pas dire que cette quête m’ait marqué. On a trouvé un peu par hasard l’endroit ou ce sanglier avait son antre… et c’est un trop grand mot de dire antre… trou serais plus juste. On l’a combattu simplement… Je ne pense pas qu’on ai particulièrement souffert lors de cette rencontre. C’est dire à quel point cette mission m’est passé au dessus de la tête. Néanmoins je vous livre son avis de recherche avec joie.

 

|